Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 13.09.2023 - Lïana Delgado - 2 min  - vu 511 fois

NÎMES Il parcourt 700 km à pied pour ramasser les déchets

Maxime Lesage ramasse des déchets au bord des routes

Maxime Lesage en train de ramasser les déchets au bord de la route. 

- Maxime Lesage

Maxime Lesage, jeune Nîmois de 22 ans, se lance un défi fou : marcher de Paris à Marseille sur la Nationale 7 pour ramasser les déchets.

Lors d’un live sur TikTok, Maxime fait la connaissance de Ludovic, un influenceur et éboueur de la ville de Paris. Celui-ci partage son métier sur les réseaux sociaux afin de sensibiliser à la protection de l’environnement. Le métier d'éboueur a attiré la curiosité du Nîmois et, touché par cette cause, il se joint alors au projet de Ludovic : traverser la France pour ramasser les déchets.

“Les campagnes sont dégueulasses”

L’équipe est composée de quatre membres : Maxime et Ludovic, ramasseurs de déchets, Patrick ouvre la marche et collecte les bouteilles en plastique. Quant à Tony, il conduit et s’occupe de la logistique. Ils sont équipés d'un camping-car leur permettant de se nourrir et de manger. Durant leur parcours, ils font des découvertes peu concluantes : “Je ne pensais pas qu’on ramasserait autant de déchets, les campagnes sont dégueulasses presque autant que les villes, les gens sont sales, c’est la face cachée de la terre, explique Maxime Lesage.

L'équipe de Maxime Lesage pour ramasser les déchets
Les quatre membres de l'équipe dans une déchetterie. • Maxime Lesage

L’aventure a commencé le 1er août 2023 depuis la cathédrale Notre-Dame de Paris. L’équipe va parcourir plus de 700 km, de Paris à Marseille en 54 jours. En parcourant les campagnes de la Nationale 7, leur but était de “montrer que ce ne sont pas que les grandes villes qui sont sales”, indique le Gardois. Maxime et Ludovic partagent leurs aventures sur les réseaux sociaux. Leur objectif est de sensibiliser en montrant les déchets ramassés chaque jour. “On trouve de tout”, affirme le Nîmois. Actuellement, ils ont récolté plus de sept tonnes de déchets, dont des canapés ou bien des éviers trouvés au bord des routes.

“Cette aventure m’a ouvert les yeux”

Serveur de profession, Maxime souhaite se réorienter : “Cette aventure m’a ouvert les yeux, ça me donne envie d’être éboueur, je me sens utile et c’est important de prendre soin de notre planète.” Après un long périple, l’équipe prévoit d’arriver le 24 septembre dans la cité phocéenne.

L’association “Ludovic objectif planète propre” a été créée à l’occasion de la marche Paris/Marseille. Les dons récoltés permettent de les aider financièrement durant leur aventure. Le 25 septembre, Maxime se rend à Alès pour partager son expérience avec ceux qui le souhaitent. Il souhaite adresser un message à tous : “Jetez à la poubelle, s’il vous plaît”.

Lïana Delgado

Environnement

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio