Faits Divers
Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 09.12.2017 - tony-duret - 1 min  - vu 1432 fois

AU PALAIS Il se retrouve au tribunal à cause de son tee-shirt !

Parti manifester contre la loi travail, il a été interpellé à cause des propos inscrits sur son tee-shirt
Le Palais de justice d'Alès. Photo DR/EB

Le 21 septembre dernier, lors d'une manifestation contre la loi travail à Alès, Anthony est ivre mais ce n'est pas pour cette raison qu'il attire rapidement l'attention des policiers. Les forces de l'ordre s'attardent plutôt sur son look et davantage sur son tee-shirt noir sur lequel est inscrit : "Un bon flic est un flic mort". L'homme est aussitôt interpellé.

- Oui, je le portais, assume Anthony ce vendredi devant le tribunal correctionnel d'Alès. Avec le recul, c'est un peu potache. Je ne souhaite la mort de personne. Je n'en pense pas un mot.

Ce grand gaillard de 34 ans, au crâne rasé et avec plusieurs piercings sur le nez ou les oreilles, déjà condamné cinq fois, assure qu'il ne portera plus le tee-shirt. Si le procureur Sébastien Sider note un "manque complet de délicatesse et une provocation", il ne peut toutefois que requérir la relaxe puisque "la prévention d'outrage n'est pas compatible" avec les faits. Par ailleurs, la provocation n'était pas destinée à une personne en particulier.

La présidente de l'audience, Annabelle Ledrapier, suit les réquisitions du procureur mais rappelle néanmoins à Anthony que "si la bonne qualification avait été retenue, les faits seraient répréhensibles". Le trentenaire a donc été invité à la plus grande prudence vestimentaire.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais