Publié il y a 1 an - Mise à jour le 07.09.2022 - boris-de-la-cruz - 2 min  - vu 3067 fois

TRIBUNAL Raids nocturnes et une trentaine de vols dans des supermarchés du sud de la France

photo illustration

Des Bouches-du-Rhône à Perpignan, ils partaient à plusieurs équipes pour effectuer des raids nocturnes dans des supermarchés du grand Sud. Neuf hommes comparaissent à partir de ce jeudi 8 septembre au matin devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour "des vols en réunion" et "association de malfaiteurs".

Des faits commis en 2015 et 2016 avant que les enquêteurs de la section de recherches de Nîmes ne parviennent à les identifier et les interpeller. Ils risquent 10 ans de prison sauf pour deux individus en récidive qui peuvent écoper jusqu'à 20 ans de prison.  Des hommes qui ont été appréhendés au retour d'une expédition sur l'autoroute A9, dans l'Aude. Ils sont accusés d'une trentaine de vols. Ils vivaient pour la plupart dans un campement situé à Avignon.

Pour rappel, en janvier 2016, la section de recherches de Nîmes constate la récurrence de vols commis dans des supermarchés du Gard lors desquels les coffres-forts sont ouverts à la disqueuse pour en dérober la recette. Les vols sont systématiquement commis dans la nuit du dimanche au lundi, à Quissac, à Manduel, à Saint-Gilles, Marguerittes, Vergèze... au préjudice de plusieurs enseignes commerciales.

Les enquêteurs effectuent des rapprochement avec des faits similaires commis dans les départements voisins. Des malfaiteurs qui parvenaient d'abord à mettre hors service les systèmes de protection des magasins comme les alarmes avant de faire une razzia à l'intérieur en employant de gros moyens. " Parfois ils n'ont dérobé que quelques centaines d'euros par exemple, mais les dégâts eux pouvaient s'élever à 30 000 ou 40 000 euros", confie une source proche de l'enquête.

À ce jour, près de trente vols et tentatives de vols perpétrés depuis le mois d’octobre 2015 dans le Gard, l’Hérault, les Pyrénées-Orientales, l’Aude, l’Ariège, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, les Hautes-Alpes, le Tarn et l’Isère sont imputables aux neuf prévenus. Le préjudice s’élève à près de 300 000 euros pour les supermarchés dégradés et 200 000 euros en liquide ou objets dérobés. L'audience présidée par Jérôme Reynes devrait durer jusqu'à vendredi soir.
Boris De la Cruz
Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio