Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 12.04.2024 - Louis Valat - 3 min  - vu 335 fois

ALÈS L'EPTB Gardons surfe sur les JO pour sensibiliser avec ses "Relais de l'eau"

Max Roustan, président, Méryl Debierre, vice-présidente et Etienne Retailleau, directeur adjoint de l'EPTB Gardons.

- Photo Louis Valat

En cette année olympique, l'EPTB Gardons organise du 19 avril au 25 mai ses journées "Relais de l'eau", un événement qui combine à la fois le sport, le divertissement et la pédagogie autour de l'eau. À travers des stands d'information, des activités variées, des concours et des mini-conférences sur la question, l'Etablissement public territorial de bassin cherche à sensibiliser sur les enjeux de l'eau et sur sa gestion.

L'Etablissement public territorial de bassin Gardons (EPTB Gardons), présidé par Max Roustan, est décrit, par le dernier nommé, comme une structure "très active mais encore trop méconnue de tous". Pourtant, selon le maire d'Alès, l'organisme public en charge de la gestion de l'eau sur le bassin versant des Gardons investit près de 800 000 euros dans des recherches visant à comprendre au mieux la circulation de l'eau dans les sols. Et après les catastrophes naturelles du moi de mai et la disparition de six personnes sur le territoire, l'EPTB Gardons qui regroupe 160 communes au travers de huit intercommunalités, et sa vice-présidente, Méryl Debierre, souhaitent plus que jamais un "éveil des consciences sur la question de l'eau" en rendant accessible et ludique des sujets qui peuvent parfois paraître techniques. 

Un événement en marge des Jeux Olympiques de Paris 2024

Et quoi de mieux pour "se faire connaître", comme le souhaite Max Roustan, que de s'aligner sur l'un des événements les plus populaires au monde, surtout lorsqu'il se déroule en France ? C'est précisément le choix fait par l'EPTB Gardons, en collaboration avec l'Association nationale des élus des bassins (ANEB), que d'orchestrer un événement couvrant plus de 2 000 km² de bassin versant des Gardons. Une manifestation qui lie le sport et l'eau par quatre temps forts et une palette d'activités dont la course à pied, les randonnées, des descentes en canoë et même des sessions de pêche.

Max Roustan, président, Méryl Debierre, vice-présidente et Etienne Retailleau, directeur adjoint de l'EPTB Gardons. • Photo Louis Valat

Dans un premier temps, c'est la commune de Saint-Privat-de-Vallongue, le 19 avril prochain qui lancera les festivités avec dès 10h30 une randonnée commentée sur 14 km, dont 500 m de dénivelé.  De multiples évènements associés sur la vallée du Gardon de Saint-Jean se dérouleront lors de ce premier week-end inaugural avec notamment une balade sur Anduze à 16 heures le vendredi 19 avril, commentée le long du Gardon mais aussi une conférence/débat avec le photographe Yannick Gouguenheim, spécialistes des images subaquatiques ce même jour, à Saint-Jean-du-Gard cette fois aux alentours de 18 heures.

Alès choisie pour une sensibilisation à grande échelle

La ville d'Alès et plus précisément Alès-plage accueillera également cet événement familial le lendemain, le 20 avril avec de nombreuses animations dont la course grand public sur 7 km (départ à 10h30) avec un buffet de produits locaux pour les coureurs à l'arrivée. Le village des stands sera ouvert de 11h30 à 17 heures. Il sera possible de s'immerger dans la réalité virtuelle sur le thème des inondations, mais aussi d'observer les expositions photo, d'assister à la distribution de graines à planter avec des précieux conseils fournis, de s'exercer à la pêche ou de s'initier au canoé-kayak... L'après-midi, des mini-conférences sur l'eau et la rivière sont prévues, animées par l'EPTB Gardons et les partenaires de l'organisme public, dont la Maison de la jeunesse, pour une sensibilisation maximale au niveau des jeunes.

Et pour clore en beauté, le photographe Yannick Gouguenheim, déjà présent dans les environs cévenols précédemment, fera cette fois une apparition à Alès afin d'échanger, répondre aux questions et partager son œuvre avec le public. "Lors de cette journée à Alès, ce sera l'occasion de faire de la pédagogie, selon Etienne Retailleau, directeur adjoint de l'EPTB Gardons. Quand on leur explique les choses, les personnes comprennent mieux."

Photo DR

"L'EPTB Gardons est un bel outil, très utile. Je crois que nous avons tous pris conscience que l'eau est un élément essentiel, pour la ville, l'agriculture..."

Max Roustan, président de l'EPTB Gardons

La troisième journée marquante se déroulera quant à elle le week-end suivant du samedi 27 avril, sur le site des jardins partagés de Saint-Chaptes avec une course commentée de 9 km à 10h30, et les animations similaires à celles de la semaine précédente avec, cette fois, un atelier de sensibilisation sur les poissons migrateurs, un escape game sur le thème des inondations ou encore une pièce de théâtre jeune public à 16h, à la salle communale. 

Les journées Relais de l'eau se dérouleront du 19 avril au 25 mai.  • Photo DR

Le site du Pont du Gard en apothéose 

Pour conclure ces journées "Relais de l'eau", le site du Pont du Gard ouvre ses portes à l'EPTB Gardons, le samedi 25 mai, pour une course en duo de 8 km (160m de dénivelé) et des ateliers identiques aux semaines précédentes, tout au long de la journée sur l'esplanade rive droite du Pont du Gard.

Ces journées "sportives, pédagogiques et ludiques" Relais de l'eau à Saint-Privat-de-Vallongue, Alès, Saint-Chaptes ou à Remoulins du 19 avril au 25 mai sont alors l'occasion d'assister à un programme complet sur la thématique de l'eau et en écho aux Jeux Olympiques de Paris 2024, avec une implication totale de la jeunesse.

Le programme complet des Relais de l'eau est à retrouver en cliquant ici

Informations

L'événement est gratuit pour petits et grands.

Louis Valat

Alès-Cévennes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio