Publié il y a 15 jours - Mise à jour le 14.05.2024  - 2 min  - vu 802 fois

ALÈS “Mon commerce à moi“, initiative ingénieuse de la Ville

Un concours pour ouvrir son propre commerce en centre-ville !

Publicommuniqué. Dans la Capitale des Cévennes, les actions de redynamisation commerciale s’enchaînent plus que jamais : rénovation des Halles de l’Abbaye pour un marché couvert flambant neuf, installation de parcs à vélos sécurisés pour plus de mobilité durable, lutte contre la vacance des commerces de centre-ville… les chantiers sont nombreux, mais convergent tous vers un objectif commun : pérenniser le bien-vivre à Alès !

“En 2023, nous avons vu passer en centre-ville d’Alès, près de 19 millions de visiteurs, soit, 23% de plus qu’en 2022“, témoigne Christophe Rivenq, 1ᵉʳ adjoint au Maire d’Alès et Président d’Alès Agglomération.

“Depuis son origine, Alès est la place d’échange et de commerce de tout un bassin de vie. Malgré l’inflation, les stigmates de la COVID et l’évolution de la consommation via Internet, un avenir est possible pour les centres-villes de taille humaine comme le nôtre. Voilà pourquoi la Ville d’Alès choisit plus que jamais de jouer un rôle de catalyseur économique local en proposant des actions concrètes.“

Un accompagnement spécifique pour ouvrir une boutique à Alès

Preuve de cet investissement public ininterrompu, le concours “Mon commerce à moi“ qui vise à favoriser l’implantation de nouveaux commerces sur Alès. “Soutenus par la Région Occitanie et l’État, les élus alésiens nous ont demandé de lancer un appel à projets pour de futurs commerçants“, explique Mathieu Villermy, Manager de centre-ville. “L’idée est de pouvoir recenser un maximum de porteurs de projets pour les accompagner dans une implantation commerciale sur Alès“

Les lauréats de cette initiative bénéficieront d’un accompagnement sur trois ans, comprenant notamment la prise en charge partielle du loyer de leurs boutiques situées en cœur de ville. Les autres candidats seront reçus et accompagnés pour une implantation locale en cœur de Ville ou dans sa périphérie.

Un commerce un peu moins en souffrance à Alès qu’ailleurs

Déjà initié dans d’autres régions, ce principe de “pépinière commerciale“ semble porter ses fruits. À Narbonne, sur 16 commerces créés sous cette forme, tous sont encore en activité après cinq ans.

La première boutique “Mon commerce à moi“ devrait donc ouvrir en septembre rue Albert 1ᵉʳ, suivie très vite d’une petite sœur tout près des Halles de l’abbaye.

“ Grâce à ce type d’initiative, nous cherchons à limiter le phénomène de désertification des centres-villes qui touche particulièrement les territoires de
50 000 à 150 000 habitants“,
explique encore le Manager de centre-Ville. “Pour le moment, le taux de vacance des commerces alésiens est légèrement plus bas qu’ailleurs en France, (12% contre 13,1%), mais pas question de nous endormir sur nos lauriers !“

En pratique

Mai 2024 : lancement du recrutement des candidats. Dossier disponible sur ales.fr

Mai/ juillet 2024 : Dépôt des candidatures sur le net et réception des candidats au fur et à mesure (jusqu’au 12 juillet)

Août 2024 : Présentation des dossiers devant un comité de sélection composé de professionnels de l’économie et du commerce (mi-août)

Septembre 2024 : Prise de possession du local par le 1er vainqueur et accompagnement spécifique de tous les candidats à compter de début septembre 2024

Fin septembre 2024 : inauguration de la 1ʳᵉ boutique

À noter !

Sont exclues de l’appel à candidature les activités de :

  • Restauration, snacking, bar, café …,
  • Soins esthétiques et activité de bien-être,
  • Les professions libérales réglementées.

Alès-Cévennes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio