Gard
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 25.11.2022 - Anthony Maurin et Louka Chacon - 2 min  - vu 409 fois

NÎMES La Sainte-Geneviève célébrée en mairie

Avec un jour d'avance, les gendarmes étaient invités en mairie de Nîmes ce vendredi pour que les autorités gardoises saluent leur travail et célèbrent leur action.

La sainte Geneveviève est une journée spéciale pour les gendarmes. Initiateur de cette invitation à l'hôtel de ville, le maire de Nîmes, Jean-Paul Founier, a "un réel plaisir" à recevoir les troupes. Et le premier édile de poursuivre : "Nous fêtons ensemble la Sainte-Geneviève. Les Nîmois sont attachés à ce corps d'armée, de nombreuses familles ont des liens importants avec vous. Je suis moi-même fils de gendarme et j'ai une pensée pour tous les gendarmes blessés ou tombés en exerçant leur fonction. Métier difficile, vous répondez présent au quotidien. Merci ! Vous avez une image rassurante, merci pour votre dévouement, que Sainte-Geneviève vous protège !"

Le général Éric Chuberre commande les gendarmes gardois (Photo Anthony Maurin).

Éric Chuberre, général commandant les gendarmes du Gard, est quant à lui également très fier de ses troupes. "Merci à tous d'être présents à nos côtés pour fête la Sainte-Geneviève, personnage emblématique. Cette sainte patronne est une femme doublement féminine." Selon la tradition, les gendarmes sont sous sa protection. "À 28 ans, elle encourageait les Parisiens à résister à l'invasion des Huns, Attila évitera Paris. Childéric abandonne lui aussi son siège parisien. Le cadre est posé, les symboles sont là et Sainte-Geneviève a su fédérer la population face à la menace."

Dans le Gard, le traval des gendarmes n'est pas aussi aisé qu'on l'imaginerait. Ils travaillent environ 41 heures par semaine, sans compter les astreintes. Pire, en un an, les gendarmes ont subi 83 agressions, 102 outrages et 216 refus d'obtempérer.

Marie-Françoise Lecaillon, préfète du Gard, poursuit. Très heureuse d'être présente, elle remercie une nouvelle fois les forces de l'ordre : "État et population sont attachés à vous qui êtes présents sur 90 % du territoire départemental. Une des plus anciennes insitutions françaises, vous représentez le symbole de l'État dans les territoires impactés par l'irrespect des règles et des valeurs de la République. Service public de premier plan, les sondages mesurent combien les Français tiennent à leurs gendarmes."

La préfète du Gard, Marie-Françoise Lecaillon avec  les gendarmes mis à l'honneur (Photo Anthony Maurin).

En effet, le Gard dispose d'environ 1 300 militaires d'active et de réserve qui oeuvrent au quotidien en faveur de la paix publique au péril de leur vie. Cette année encore, ces femmes et ces hommes ont subi 30 séjours d'ITT. Un lourd tribut payé. "J'ai une pensée spéciale pour vos familles qui vous accompagnent, qui sont fières de vous mais qui parfois angoissent à cause de vos missions. Je vous témoigne ma grande confiance, mon attachement et ma fierté", conclut la préfète du Gard qui met l'accent sur les violences intra-familiales ainsi que les violences faites aux femmes dans le Gard, en nette hausse. "1 400 victimes en dix mois soit déjà plus de 20 % supplémentaire par rapport à 2021..."

En salle du Conseil, de nombreux gendarmes et représentants des forces de l'ordre étaient présents ce vendredi en fin de matinée, veille de sainte Geneviève (Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin et Louka Chacon

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais