Publié il y a 1 an - Mise à jour le 14.02.2023 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 809 fois

NÎMES Des sous pour le Palais des Congrès

Jacqueline profite encore de la vue avant l'arrivée du Palais des congrès mais des recours sont actuellement... En cours (Photo Archives  Norman Jardin)

La construction du Palais des Congrès à Nîmes impose quelques demandes de subventions. 

La ville de Nîmes a décidé de construire un Palais des Congrès sur le secteur Arènes-Reboul-République, dans la continuité du Musée de la romanité. Il s’agit pour la mairie d’apporter une offre globale et cohérente dans le domaine de l’événementiel et du congrès sur la ville. Ce projet s’inscrit dans la volonté d’accroître l’attractivité économique en profitant de ses richesses patrimoniales et de son potentiel touristique tout en achevant une requalification urbaine de qualité pour cet îlot emblématique et stratégique dans le développement de la ville.

Le Conseil municipale du 11 février dernier (Photo Anthony Maurin).

Le projet proposé par les agences d’architecture Chabanne et 3XN a été retenu au mois de décembre 2019. Malgré les actuels recours, la Ville poursuit. Il s’agit de "renforcer le rayonnement et l’attractivité du territoire de la troisième agglomération de la grande région. Le projet de Palais des Congrès s’inscrit en complémentarité des dynamiques de rayonnement territorial impulsées par le développement de l’activité de l’aéroport, par la création de la gare TGV Nîmes Pont du Gard, et par le développement touristique avec la création du Musée de la romanité et la démarche d’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco."

Le futur Palais des Congrès (Photo DR).

Par délibération du 3 juillet dernier, le conseil municipal a approuvé la création d’une autorisation de programme/crédits de paiement d’un montant de 56,3 millions d’euros qui s’échelonne jusqu’en 2026. La demande de subvention d’un montant de 6,5 millions d’euros auprès du département du Gard, rendue exécutoire le 4 juin 2018, sera bien donnée.

Julien Plantier l’affirme : "Ce projet est structurant pour le territoire, l’ensemble des partenaires publics viennent abonder les fonds. L’exécutif de la Ville a une volonté forte et nous, nous sommes cohérents."

Vue d'artiste de l'intérieur du futur palais des congrès de Nîmes (3XN / DR)

Pour l’élu de Gauche, Vincent Bouget : "Avec Christian Bastid et comme pour tous les contrats territoriaux, nous respectons la libre administration des communes. Nous avons voté pour, certes, afin de garantir ce principe républicain. En tant que Nîmois, par contre, nous avons émis des réserves. L’opportunité de ce projet, son emplacement, sa conception… Un recours a été posé et nous voulons au moins une remise à plat, une explication pour ce projet avant que des dépenses publiques soient trop engagées. On peut éviter de faire les mêmes erreurs que par le passé. Réouvrez la réflexion sur le sujet, sur la gare de Manduel, nous avions raison."

L’élu et les siens votent l’abstention. Le maire confirme son désintérêt et son accord sur le sujet de la gare de Manduel et rajoute avec le sourire : "Si nous vous écoutions, nous ne ferions pas grand-chose !"

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio