Nîmes
Publié il y a 21 jours - Mise à jour le 12.02.2024 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 1414 fois

NÎMES Dix euros pour le Pass "Contemporaine de Nîmes"

Le Conseil municipal du 10 février 2024 à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Le Conseil municipal du 10 février 2024 à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Le tarif du Pass « Contemporaine de Nîmes » a été fixé pour sa première édition et une convention de partenariat entre la Ville de Nîmes, la Régie Autonome Carré d'Art-Musée Carré d'Art Contemporain et l'Office de Tourisme et des congrès de Nîmes/SPL Agate pour sa commercialisation est validée.

Sophie Roulle, adjointe à la culture à Nîmes (Photo Anthony Maurin).
Sophie Roulle, adjointe à la culture à Nîmes, à l'initiative de la triennale La Contemporaine de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

La Ville de Nîmes a décidé d’organiser une nouvelle manifestation pluridisciplinaire et internationale dédiée à la création contemporaine. Intitulée « Contemporaine de Nîmes » et présentée tous les trois ans, l’édition inaugurale de 2024 a pour titre «Une nouvelle jeunesse» et pour thème la jeunesse actuelle, ses préoccupations et ses liens avec les générations qui la précèdent, à travers les notions d’héritage et de transmission. Elle se déploiera dans toute la ville au printemps 2024 du 05 avril au 23 juin 2024.

Le projet pensé par la direction artistique (Anna Labouze et Keimis Henni) s’articule autour de quatre axes principaux: une grande exposition pluridisciplinaire à travers la ville, des temps forts dédiés notamment aux arts vivants ; des «maisons», relais de la triennale dans différents quartiers avec des résidences d’artistes; une programmation associée conçue avec plusieurs acteurs culturels nîmois.

La grande exposition intitulée « La Fleur et la Force » déployée sous la forme d’un parcours dans le centre-ville, rassemble douze projets artistiques dans autant de lieux (musées, sites patrimoniaux, espaces publics), avec pour chacun d’eux un binôme intergénérationnel composé d’un artiste émergent et d’un artiste établi ou historique, ainsi que d’un public associé à sa création. L’exposition suit ainsi la logique suivante : un projet artistique associant un binôme d’artistes et un public nîmois pour un lieu.

Le Conseil municipal du 10 février 2024 à Nîmes (Photo Anthony Maurin).
Le Conseil municipal du 10 février 2024 à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Afin de permettre l’accès de tous les publics à la culture tout en tenant compte du format de l’exposition comportant seulement 6 lieux intérieurs ( Musée des Beaux-Arts, Musée du Vieux Nîmes, Musée des Cultures Taurines, Quadrilatère des Jésuites, Carré d’Art Musée d’Art Contemporain Jean Bousquet et le Sémaphore ), le reste des expositions étant libre d’accès, il est proposé de créer un Pass « Contemporaine de Nîmes » tout en le rendant attractif (10 euros).

Soucieuse de faciliter l’accès aux divers lieux d’exposition, il est proposé par ailleurs de confier à l’Office de Tourisme et des Congrès de Nîmes/SPL AGATE, la commercialisation du Pass « Contemporaine de Nîmes » eu égard à l’expérience de son Partenaire en la matière, aux outils et moyens de communication dont il dispose et à l’amplitude horaire de sa structure, accessible 7j/7.

Une convention de partenariat entre la Ville de Nîmes organisatrice de la Contemporaine de Nîmes, la Régie Autonome de Carré d’Art Musée d’Art Contemporain et l’Office de Tourisme et des Congrès de Nîmes/ SPL AGATE est nécessaire afin de permettre la commercialisation du Pass « Contemporaine de Nîmes » pour la première édition de cette manifestation.

Lors du montage d'une exposition en 2021 (Photo Archives Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio