Nîmes
Publié il y a 18 jours - Mise à jour le 21.11.2022  - 2 min  - vu 242 fois

NÎMES Ils se sont réunis contre la transphobie

La journée internationale du souvenir trans s'est déroulée autour de la fontaine Pradier

- Photo : Norman Jardin

La journée internationale du souvenir trans s’est déroulée, pour la première fois, à Nîmes ce dimanche sur l’Esplanade Charles-De-Gaulle.

C’est dans toute la France et bien plus que ces commémorations se tenaient ce dimanche. La Journée internationale du souvenir trans rend hommage aux victimes de transphobie. Depuis 1999, le 20 novembre, elle est célébrée dans de nombreux pays en souvenir des personnes assassinées, mais celles aussi poussées au suicide en raison de leur choix de devenir trans. À Nîmes, ils étaient une trentaine à s’être réunis malgré quelques gouttes pluie. Ils ont sobrement allumé des bougies autour de la fontaine Pradier en respectant une minute de silence.

Romain fait parti de l'association "L'Arene des fiertés" • Photo Norman Jardin

Insécurité

« Je veux témoigner qu’à Nîmes, on ne se sent pas en sécurité, que ce soit le jour ou la nuit. Nous sommes victimes d’insultes, de regards inappropriés. Nous sommes considérés comme des objets. Ces violences appellent parfois beaucoup de rage en nous et on se bat avec nos mots. C’est important d’être là pour rencontrer d’autres personnes et de pouvoir échanger », explique Romain, une personne trans, qui fait partie de l’association l’Arène des fiertés qui va organiser des ''Cafés-trans''. Le premier aura lieu le 29 novembre au Livestation (Impasse Fresque).

Agathe aimerait une société plus tolérante  • Photo : Norman Jardin

Parmi les personnes présentent sur l’Esplanade se trouvait Agathe, en situation de transition depuis cinq ans : « Pour cette année, au niveau national, il y a un suicide et 327 victimes au niveau international. Nous demandons à la société qu’elle soit plus ouverte d’esprit. Il y a une certaine intolérance envers les différences. Ce genre de manifestation a pour but de réveiller les consciences. » C’était la première fois à Nîmes que se déroulait la Journée internationale du souvenir trans et à laquelle participaient les associations Arap Rubis et L’Arène des fiertés.

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais