Nîmes
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 19.01.2023 - Anthony Maurin  - 2 min  - vu 2492 fois

NÎMES Le Mas de Mingue, mutation en profondeur

Le Mas de Mingue (Photo Archives Anthony Maurin). 

Comment les chantiers de la rénovation urbaine vont-ils modifier la physionomie des quartiers prioritaires nîmois ? Focus sur le Mas de Mingue, situé à l’est de Nîmes, grâce au Vivre Nîmes de janvier 2023.

Dans ce quartier de 3 000 habitants modelé par les grands ensembles des années 1960, il s’agit de retrouver un équilibre entre nature, habitat, services et commerces. Des places et jardins publics agréables et vivants, des équipements et des logements de qualité, ouvrant le quartier vers une plus grande mixité. Ils s’intégreront dans un paysage plus naturel préservé du risque inondation.

La démolition de l’immeuble Agrippa d’Aubigné (Boule d’Or) en 2021 va laisser place à un parc urbain accueillant aires de jeux, tables de pique-nique… Il se terminera par la place du marché à la jonction de la rue Agrippa d’Aubigné et de Monseigneur Claverie. 15 maisons seront construites sur l’emprise de l’ancienne école : le choix de l’opérateur sera arrêté début 2023, pour une livraison mi-2025.

Les Grillons vont chanter

La nouvelle porte d’entrée du quartier du Mas de Mingue, se composera d’ici 2025 d’une grande place végétalisée et agrandie après démolition de la galette commerciale. Des commerces et une maison médicale devraient prendre place au rez-de-chaussée de la copropriété, qui fait l’objet pour plusieurs années d’une opération de requalification. 25 logements et 380 m2 de commerces se substitueront aux garages actuels. De l’autre côté de la route de Courbessac, au pied de la nouvelle station T2, un ensemble immobilier de 30 logements en accession et de 170 m2 de surfaces commerciales et de services, signé Kalithys, va entamer sa construction fin 2023.

L'ensemble des Grillons (Photo Archives Anthony Maurin).

Le clos des Coustelles

Ici, deux programmes de logements sont en projet. Le premier, à l’intersection de la rue Charles Péguy, est une opération Habitat du Gard composée de 24 logements qui accueillera d’ici 2025 la crèche du Mas de Mingue aujourd’hui située dans la copropriété des Grillons. Le second est une opération privée de 50 logements réalisée par Ametis, qui devrait être livrée fin 2025.

Le Centre Jean Paulhan (Photo Archives Anthony Maurin).

En coeur de quartier, le centre social Jean Paulhan s’agrandit en 2023 en accueillant dans sa partie est les locaux de la nouvelle mairie annexe. Plus attractif, il devient le lieu de convergence pour toutes les démarches administratives pour les habitants. Les abords du centre social Jean Paulhan seront requalifiés fin 2023 par un aménagement en terrasses paysagères connectées au reste du quartier.

La nature aux portes de la cité

Plus de 6 000 m² seront aménagés en 2024 sur le site "Mimosas" créant un véritable îlot de fraîcheur pour le quartier et permettant des continuités piétonnes directes entre l’entrée (Grillons et station T2) et le cœur de quartier. Les immeubles Montaigne (80 logements) et Ronsard (80 logements) seront démolis à partir de fin 2023.

Un parc au coeur du quartier (Photo Archives Anthony Maurin).

Il s’agit aussi de désimperméabiliser au maximum le vallon afin de laisser place à l’écoulement du cadereau du Vallat de Riquet et renouer avec un paysage naturel. Après la démolition du collège Jules Vallès, le site accueillera des jardins affectés, partagés et pédagogiques. Les abords du collège Lovelace, limitrophes du nouveau stade Henri Noël, devraient être terminés pour la rentrée 2023.

Le Mas de Mingue (Photo Archives Anthony Maurin). 

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio