Publié il y a 24 jours - Mise à jour le 05.05.2024 - Baptiste Petit - 1 min  - vu 2751 fois

NÎMES L’ensemble du personnel psychiatrique en grève au CHU

Le personnel du service psychiatrie est en grève au CHU de Nîmes. Ils n’ont qu’une revendication : obtenir la prime de risque.

Le service psychiatrie du CHU de Nîmes est un service USIP (Unité de Soins Intensifs Psychiatriques) cela signifie que 100% des patients sont là contre leur gré. L’ensemble du bâtiment est fermé et les patients ont des restrictions concernant leurs affaires personnelles. Lahcen Ouateli, aide soignant dans ce service déclare : “Nous demandons cette prime car les patients sont dangereux et peuvent être violents. Il m’est déjà arrivé de me prendre des coups. Après j’adore mon métier mais je pense que cette prime est légitime.” La prime demandée est de 120 euros, certains services en bénéficient comme la réanimation ou les urgences.

L’UNSA est un syndicat qui représente l’ensemble des secteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux. Il a débuté des négociations mais la direction reste en retrait. Le personnel est soutenu par leurs supérieurs cadres et médecins qui souhaitent que cette prime leur soit accordée. En grève jusqu’au lundi 6 mai, des affiches sont accrochées au bâtiment pour montrer leurs revendications. Lahcen Ouateli se confie : “Nous ne manifestons quasiment jamais, cette fois-ci notre demande est légitime." Le personnel est réquisitionné suite à leur statut de soignant, ils continuent à exercer en faisant grève afin d’obtenir gain de cause.

Baptiste Petit

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio