Publié il y a 1 an - Mise à jour le 25.06.2023 - Norman Jardin - 2 min  - vu 1116 fois

NÎMES Solidaires 30 porte plainte après l’incendie du local de la rue d’Allais

Le feu s'est déclaré dans la cage d'escalier (Photo Nathalie Koller)

Vendredi, un incendie s’est déclaré dans le bâtiment abritant les locaux de l’intersyndicale. C’est la deuxième fois en deux semaines que Solidaires 30 est touché par ce genre de sinistre et une plainte a été déposée pour "atteinte aux biens et aux personnes".

Un drame a sans doute été évité vendredi soir dans le local occupé par le syndicat Solidaire 30. Il est environ 19h quand un incendie se déclare dans la cage d’escalier du bâtiment situé rue d’Allais. « Des camarades étaient au premier étage en train de déménager du matériel quand ils ont senti de la fumée. L’un d’entre eux a découvert le feu au rez-de-chaussée et il a réussi à sortir », explique Christine Boularasse, la trésorière de Solidaires 30. L’homme alerte alors des voisins. Une chaîne de solidarité se met en place et à l'aide de seaux d’eau, ils tentent d’éteindre le sinistre.

Le syndicat serait-il la cible d’actes de malveillance ?

« Pendant ce temps, les autres camarades étaient bloqués dans nos locaux et ils envisageaient de sauter par la fenêtre », souligne la syndicaliste nîmoise. Finalement, à l’aide d’instituteurs se trouvant chez Domino's Pizza et l’arrivée des sapeurs-pompiers de Nîmes, l’incendie est éteint sans qu’il n'y ait de victime à déplorer. Mais le syndicat serait-il la cible d’actes de malveillance ?

La cage d’escalier avant l’incendie • Photo : Norman Jardin

C’est ce que Solidaires 30 interroge dans un communiqué publié ce dimanche matin : « c’est la deuxième fois en 10 jours que Solidaires 30 est victime d’un incendie sur un de ses lieux de réunion. En effet, le jeudi 15 juin se tenait l’AG annuelle de Solidaires 30 au stade des Costières : nous avons dû l’interrompre vers 16 h, car un incendie s’est déclenché dans les loges du stade, derrière le salon d’honneur que nous occupions alors, et un drapeau de Solidaires qui signalait le lieu de la réunion à nos adhérent.es a été incendié ».

Solidaires 30 a demandé un rendez-vous avec la mairie

Le syndicat a donc décidé de porter plainte pour "atteinte aux biens et aux personnes" mais il a aussi demandé un rendez-vous à la Mairie de Nîmes pour trouver une solution à ce problème de local qui dure depuis des années. Au mois de mai, la ville de Nîmes avait demandé à Solidaires 30 de quitter les bureaux de bâtiment de la rue d’Allais. Depuis, les deux parties étaient en conflit car le syndicat estimait être mis à la porte par la municipalité.

Norman Jardin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio