Nîmes
Publié il y a 10 jours - Mise à jour le 24.01.2023 - AS - 1 min  - vu 2360 fois

SYRIE Camps de prisonniers jihadistes : une Nîmoise de retour en France avec ses enfants

Avion Air France

Photo d'illustration

- Photo DR

Le ministère des Affaires étrangères fait savoir par communiqué de presse ce mardi que la France a procédé à une nouvelle opération de retour sur le territoire national d’enfants français et de mères qui se trouvaient dans les camps du nord-est de la Syrie.

Cette opération a permis le retour de 32 enfants et de 15 femmes adultes. Les mineurs ont été remis aux services chargés de l’aide à l’enfance et feront l’objet d’un suivi médico-social. Les adultes ont été remis aux autorités judiciaires compétentes. 

Selon nos confrères de France Bleu, une Nîmoise figure parmi les rapatriés. Elle avait quitté la France, âgée de 16 ans, en avril 2015, pour se rendre en Syrie. La jeune femme est désormais âgée de 23 ans. Elle vient d'atterrir sur le sol français avec ses deux enfants de 6 ans et 3 ans.

Ce retour en France rappelle aussi le procès de septembre 2017 couvert à Paris par Objectif Gard. À l'époque, les magistrats étaient parvenus à établir qu’une filière d’acheminement de combattants vers la Syrie était organisée à partir de Nîmes et par des Nîmois. Au total, dans l’ordonnance des juges que nous avions pu consulter, une vingtaine de noms apparaissaient. Des habitants des quartiers populaires de Nîmes comme Valdegour ou Pissevin, mais aussi deux jeunes convertis qui vivaient dans le centre-ville de la capitale gardoise ou encore un habitant de Redessan. 

Lire aussi : 

FAIT DU JOUR Une filière nîmoise de djihadistes en procès à Paris

AS

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais