Politique
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 19.02.2023 - La rédaction - 8 min  - vu 3221 fois

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

C'est dimanche. Il est 12 heures. Place à la coulisse politique gardoise !

Tout le monde veut prendre sa place. La semaine dernière, ici-même, on vous racontait les enjeux dans les coulisses de la Ville de Nîmes. Alors que le maire, Jean-Paul Fournier, va bientôt atteindre la moitié de l'exercice de son quatrième mandat, ses proches ont déjà sortis les couteaux pour lui succéder. La même tragédie se joue aussi à l’Agglomération nîmoise. Après avoir dévoilé la date du jugement dans l’affaire de la Senim auprès de la Cour de cassation à Paris, programmée pour le 8 mars prochain, durant toute cette semaine certains se préparaient déjà à la succession de Franck Proust. « C’est cuit. Il va devoir rendre le tablier plus vite que prévu » ; « Il est atteint psychologiquement. Il a certainement compris que la haute juridiction confirmera le jugement de la cour d’appel et les cinq longues années d’inéligibilité », pensent savoir certains élus de Nîmes. Qui alors pour le remplacer ? Certainement pas Yvan Lachaud, son prédécesseur. Mais ce dernier n’a pas dit son dernier mot. « Il répète un peu partout qu’il va organiser une conférence de presse à l’issue de la décision pour rappeler aux Nîmois qu’il avait bien raison depuis le début. » Bis repetita. Sinon, qui pourrait objectivement remplacer le président de Nîmes métropole en cas d’empêchement ? Frédéric Touzellier, le maire de Générac et premier vice-président à l’Agglo ? « Il a l’expérience, connaît bien les maires. Mais Jean-Paul Fournier ne croit pas en lui pour ce poste. » Dur. Depuis des années, c’est le maire de Nîmes qui tire les ficelles de cette affaire. Maire-fondateur de l’intercommunalité, c’est lui qui avait présidé l’Agglo plusieurs années. Avant d'en confier les rênes à son éternel ennemi Lachaud. Et de décider du destin de Franck Proust face à Eddy Valadier. Le maire de Saint-Gilles, lui aussi, pourrait jouer sa partition. « Mais les dernières législatives sont encore dans toutes les mémoires. Son soutien du bout des lèvres au maire de Générac contrairement à son accueil exceptionnel de l’ex-premier ministre Édouard Philippe venu soutenir (encore lui) Yvan Lachaud. Le maire de Nîmes ne lui fait plus confiance », complète, un observateur de la vie politique nîmoise. Cependant, Eddy Valadier pourrait convaincre plusieurs maires de ses qualités. En juillet 2020, rappelez-vous, il s’était préparé activement et avait renoncé au tout dernier moment, après avoir été lâché notamment par Rémi Nicolas. D’ailleurs, le maire de Marguerittes est aussi un prétendant sérieux. Dernièrement, il rappelait tout le bien qu’il pensait de Jean-Paul Fournier et assurait de son soutien dans la décision que prendra le maire de Nîmes… Ambitieux, le maire de Gauche, Droite compatible, rêve du fauteuil de président du Département du Gard. Celui de Nîmes métropole pourrait être une forme de tremplin. Reste les élus nîmois, encore majoritaire à l’Agglo. Julien Plantier, le premier adjointn renoncerait selon nos informations. Hors de question de s’isoler et de perdre son influence municipale aussi près du but. Trois autres élus pourraient faire la maille. Dans l’ordre : Pascal Gourdel, en charge des Finances, Sophie Roulle, l’adjointe à la Culture, ou Richard Flandin, en charge des Travaux. Tous les trois seraient en plus d’accord pour que Christophe Madalle, le directeur général des services de la Ville, prenne la main sur l’administratif de Nîmes métropole. Une condition sine qua non pour convaincre Fournier. Reste une personnalité et personne n’y a pensé, encore moins les prétendants, Franck Proust lui-même. À cette heure, il pourrait voir arriver une bonne nouvelle de la Cour de cassation. Alors comme on dit, c'est à la fin du bal qu'on paie les musiciens. Et jusqu’à preuve du contraire, ce ne sont pas encore des musiciens qui jouent sur le Titanic…

SPL Agate trop cher ! C'est en substance le message de plusieurs maires de l'Agglo qui ont exprimé à Franck Proust leur volonté de ne plus faire appel à la Société publique locale pour mener leur projet. Des coûts élevés face à un marché privé qui offre des prestations équivalentes. "Il y a une abondance de personnel aujourd'hui au sein de la SAT avec des rémunérations confortables qui grèvent toute proposition attractive. Le modèle économique est à revoir", grince une source dans les couloirs de l'Agglomération nîmoise. Et tout ceci, assure-t-on, n'a rien avoir de près ou de loin avec le président de l'institution, Julien Plantier.

Le maire de Nîmes rue de Valois. Jean-Paul Fournier a prochainement rendez-vous avec Rima Abdul Malak, la ministre de la Culture, dans le cadre de la candidature Unesco de la Maison carrée. La rencontre prévue au début du mois de mars, au lendemain de l'appel à la grève illimitée des syndicats dans le cadre de la réforme des retraites, inquiète dans les services de la Ville. Pas question de repousser ce rendez-vous capital alors que l'enjeu est d'importance pour Nîmes. En effet, le maire et ses équipes veulent donner le plus vite possible tous les arguments à la ministre de la Culture qui portera avec l'ambassadeur Unesco la candidature française. 

Tout le monde veut aller à Riyad ! Le comité du patrimoine mondial de l'Unesco a décidé que l'Arabie Saoudite présidera le prochain comité. Le pays accueillera également la 45e session du comité qui se tiendra à Riyad entre le 10 et le 25 septembre prochain. Nîmes défendra, vous l'avez compris, la candidature de la Maison carrée. Une délégation sera du voyage. Mary Bourgade, élue en charge de la candidature Unesco sera en tête du cortège mais elle ne sera pas seule. D'autres personnalités et membres du cabinet du maire de Nîmes veulent en être. Sauf que la cérémonie tombe au même moment que la Feria des Vendanges. Il est donc nécessaire que certains restent à Nîmes. Va donc falloir choisir. On veut bien participer à l'élaboration de la liste. On a quelques idées sur les élus qui ne faudra pas mettre à côté dans l'avion.

Week-end à Rome Porto ! Presque sur l'air de la célèbre chanson d'Étienne Daho, une belle opération de communication groupée se prépare entre Edeis, le gestionnaire de l'aéroport de Nîmes et l'Agglo. Objectif : promouvoir comme il se doit la belle ville portugaise, nouvelle destination commerciale au départ de Nîmes en 2023. Ce n'est pas la première fois que les instances nîmoises partent en voyage pour un instant promo. C'était déjà le cas l'année dernière à Edimbourg et Dublin. Reste à savoir qui sera invité ? Jean-Paul Fournier qui a retrouvé la forme est partant, nous dit-on ! 

Contre-ordre. Alors que Franck Proust avait sollicité les conseillers départementaux du Gard pour une réunion de travail dans le cadre de son projet d'acquisition de l'aéroport, propriété de l'État, il est un peu chagriné. Au départ, de nombreux élus de Gauche avaient donné leur accord pour y participer. Finalement, une bonne partie des conseillers de la majorité ont déchanté et annulé leur présence. Pour quelle(s) raison(s) ? Probablement parce que Vincent Bouget, le secrétaire départemental du Parti communiste français, est passé par là. Lui qui en marre de voir le président de l'Agglo de Nîmes lancer des projets et demander aux autres de les financer. Dans le cas présent, en effet le président de Nîmes Métropole achète le site pour une somme dérisoire. Mais les travaux sur place vont coûter bonbec ! Pas fou, il comptait demander au Département du Gard d'apporter une jolie contribution. C'est mal parti...

Les clubs féminins : pas seulement. Alors que depuis des mois Franck Proust est dans le collimateur après avoir décidé de ne plus financer les clubs sportifs amateurs, et subi un mauvais procès qui fait croire à son désir de sanctionner surtout les clubs féminins, une note de l'Agglomération nous apprend que depuis 2020 déjà, plusieurs clubs sportifs avaient vu leur aide supprimé. Le Nautic Club, ENA Athlétisme, Gard Orientation, Centurions, Les Accros du rock, Boules passion, etc. "Yvan Lachaud subventionnait tout et n'importe quoi à l'approche des élections municipales. C'était open bar ! Nous avons mis de l'ordre sans stigmatisation ni apriori. Et le prochain rapport de la chambre régionale des comptes Occitanie le montrera", explique un membre du cabinet du président. Les sous, toujours les sous.

Un comité de soutien 100% romain ! Alors que les relations entre l'historien Éric Teyssier et son acolyte Yann Guerrero sont aujourd'hui très dégradées avec l'organisateur des spectacles antiques dans les arènes, Edeis, un comité vient de se créer sur Facebook en soutien aux deux Nîmois. Avec déjà près de 300 membres, il a vocation à mettre sur la table l'ensemble des griefs mais aussi préparer la suite des évènements puisque le marché de gestion des monuments romains et de la gestion des spectacles arrivera à son terme en 2024 après seulement trois ans d'exercice. Il sera d'ailleurs probablement relancé d'ici la fin de l'année veulent croire les plus hostiles à Edeis. Ce sera en tout cas le moment de vérité pour les historiques auteurs et l'opérateur qui avait fait de Nîmes sa vitrine. Une vitrine qui s'est quelque peu fissurée avec toutes ces tensions.

Efforts à poursuivre. En décembre 2021, le maire de Bagnols-sur-Cèze, Jean-Yves Chapelet, s'en était pris vertement au sénateur, Laurent Burgoa, lui reprochant d'avoir voté contre la proposition de loi interdisant les "thérapies de conversion" visant à modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne. Le maire espérait alors que le parlementaire inscrirait ses "prochains votes, dans l’élévation, dans la hauteur d’esprit, dans le dépassement idéologique". Jean-Yves Chapelet peut se réjouir. Alors que le Sénat a adopté l'inscription du droit à l'avortement dans la Constitution début février, Laurent Burgoa a décidé de s'abstenir sur ce vote alors que la majorité de ses collègues républicains ont voté contre. Le maire de Bagnols salue l'effort "pour le progrès social" et espère que la troisième sera la bonne avec un vote "pour". 

Après Touche pas à mon camarade, Gilles Roumieux montre encore la voie. Engagé depuis de nombreuses années dans des projets éducatifs et citoyens pour faire entendre la voix des élèves, les faire réfléchir par eux-mêmes et enrichir leur esprit critique, le professeur d'histoire au collège Jean-Racine d’Alès, Gilles Roumieux, a proposé cette année à ses deux classes de troisième de recueillir leurs réflexions sur le harcèlement scolaire. « Un sujet auquel ils sont sensibles, pour lequel ils sont les premiers concernés, et au sujet duquel ils sont trop rarement consultés. Pour ne pas dire jamais. Pour nourrir leur approche du sujet, je les ai conviés à lire le livre poignant "Condamné à me tuer" de Jonathan Destin, une figure de la lutte contre le harcèlement scolaire décédée en août dernier. Ce témoignage m’a profondément bouleversé et touché intimement », explique Gilles Roumieux. Le manuscrit de la brochure Touche pas à mon camarade sur le thème du harcèlement scolaire est maintenant achevé, et sera éditée en avril prochain.

Un gala de stars à Nîmes. À l’initiative du bâtonnier de Nîmes, Khadjida Aoudia, un gala aura lieu le 10 mars 2023 au cinéma CGR à Nîmes. Un gala de charité au profit des enfants de Turquie et de Syrie après le terrible séisme qui a frappé les deux pays il y a quelques jours. De nombreux artistes nationaux et internationaux soutiennent cette initiative dont les fonds seront reversés à l’Unicef. L’actrice Nicole Calfan, la chanteuse Michèle Torr, le footballeur Eden Hazard, le raseteur Joachim Cadenas, le groupe marseillais IAM ou encore le célèbre chanteur Jimmy Cliff qui fera don d’une de ses guitares dédicacées. L'ex-Gipsy Kings Chico sera aussi du rendez-vous et présent lors du gala. Ainsi que le président de l’USAM Nîmes-Gard, David Tebib. Un rendez-vous qui s’annonce exceptionnel et, cerise sur le gâteau, pour la bonne cause !

Un groupe de légende pour la Feria de Pentecôte ! Quelle programmation exceptionnelle pour l'édition 2023 de la Feria de Pentecôte de Nîmes. Selon nos informations exclusives, c'est le célèbre groupe de funk Earth Wind & Fire qui se produira sur le parvis des arènes le samedi 27 mai prochain. Emmenés par le prodigieux guitariste Al Mc Kay, membre fondateur d’Earth Wind & Fire et à l’origine de titres comme Fantasy et les désormais cultes Boogie Wonderland et September, mis à l’honneur notamment dans le film Intouchables avec Omar Sy .C’est en live que le groupe se produira avec leurs tubes incontournables. Ça va swinguer à Nîmes !

Plus de 200 millions de vues ! Petit instant promo pour le CHU, Objectif Gard et les acteurs concernés, la Ville de Nîmes, Nîmes métropole et la Région Occitanie. Surtout que cela ne risque pas d'arriver tous les jours. Depuis une semaine, la vidéo d'Objectif Gard réalisée lors de l'inauguration de l'extension des bâtiments du CHU de Nîmes Carémeau a dépassé les frontières du Gard avec plus de 200 millions de vues à travers le monde ! Une vidéo record mondial sur le réseau social pour l'année 2023... Pour rappel, cette vidéo montrait le SimHU (Simulation médicale hospitalo-universitaire) en action, une plateforme de simulation sophistiquée qui permet aux futurs médecins et aux professionnels de santé de se former sur des robots plus vrais que nature. Une innovation de pointe au sein du campus hospitalo-universitaire. Vidéo à voir ou revoir sur Facebook, ça fera quelques vues en plus... On n'est plus à quelques millions près !

En raison des vacances d'hiver, votre rubrique préférée prend quelques jours de vacances. Rendez-vous pour un nouvel épisode d'indiscrétions piquantes et savoureuses, le dimanche 5 mars prochain.

La rédaction

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio