Politique
Publié il y a 10 jours - Mise à jour le 25.01.2023 - S.Ma. et C.M. - 2 min  - vu 853 fois

EXPRESSO Le futur président de l’association Théâtre de Nîmes fait polémique

Proche du maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, Jean Marin devrait reprendre la présidence de l’association Théâtre de Nîmes, occupée depuis deux décennies par Michel Fallourd.

Que se passe-t-il à la mairie de Nîmes ? Alors qu'il exerce son quatrième - et probablement dernier - mandat, la fin du règne de Jean-Paul Fournier aiguise les appétits. De quoi alimenter les polémiques, dont la dernière en date : le changement soudain de président à la tête de l’association Théâtre de Nîmes. « Depuis plus d’une décennie, la présidence est assurée par Michel Fallourd. Il a d’ailleurs été réélu il y a un mois », commente l’une de nos sources.

Michel Fallourd est décrit par certains comme « un homme de qualité, président du conseil de quartier de l’ermitage et conciliateur de justice ». Un homme « assidu, présent à tous les spectacles et capable d’expertiser tout ce que propose le théâtre de Nîmes. Ce que ne font pas les élus ou très peu. Et s’ils ne sont pas en capacité d’expertiser, ils peuvent prendre des décisions parfois dangereuses ». La pluie d’éloges n'empêchera pas ce dernier « de se faire virer », d’après nos informations.

Jean Marin coopté par l'adjointe à la Culture

Le mois prochain, un nouveau conseil d’administration sera convoqué. Pour remplacer Michel Fallourd, l’adjointe à la Culture - et numéro 2 de la liste de Jean-Paul Fournier -, Sophie Roulle(*), a soumis au maire la candidature de Jean Marin. Proposition validée par le premier magistrat. « C’est un très proche de Jean-Paul Fournier. Quand il était dentiste dans le Var, le maire allait chaque année en vacances chez lui. Depuis qu’il est à la retraite, il vit à Nîmes », croit savoir l’une de nos sources. Et d’ajouter : « C’est un homme gentil, actif et consensuel. Lui et Michel Fallourd ont le même profil. »

Cette nouvelle recrue arrive concomitamment avec la nouvelle directrice du théâtre, Amélie Casasole. À la Ville, certains - sous couvert d’anonymat - sont dubitatifs quant à l’arrivée de Jean Marin : « Où est la plus-value ? On a surtout le sentiment que Sophie Roulle essaie de s’attirer les faveurs du maire en proposant sa candidature. Elle l’a déjà fait rentrer au conseil d’administration de Carré d’art musée. »

(*) Joint par nos soins, Sophie Roulle n’a pas répondu à nos sollicitations.

S.Ma. et C.M.

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais