Publié il y a 1 an - Mise à jour le 14.03.2023 - Coralie Mollaret - 2 min  - vu 1028 fois

EXPRESSO Municipales : le député Meurin n’exclut pas de se présenter à Pont-Saint-Esprit

Si ses prédécesseurs choisissaient habituellement Alès pour implanter leur permanence parlementaire, le député Rassemblement national s’installe à Pont-Saint-Esprit. Au second tour des élections législatives, il y était arrivé largement en tête avec 63%.

C’est au bord du Rhône et non du Gardon que le nouveau député Rassemblement national Pierre Meurin a choisi d’établir sa permanence parlementaire : « Notre local sera à Pont-Saint-Esprit, deuxième commune de la circonscription ». C’était toutefois sans compter quelques problèmes techniques : « Je ne le savais en la prenant, mais les travaux que nous souhaitons effectuer sont soumis à l’avis des bâtiments de France puisque nous sommes en secteur sauvegardé. »

Accompagné de ses deux collaborateurs, Alexis Satabin et Emmanuel Le Pargneux, le choix de Pierre Meurin n’est pas anodin. Pendant la campagne des Législatives, son rival de la Nupes, Arnaud Bord, a constaté que « Le Gard rhodanien devenait la Petite Camargue ». Traduisez : les scores du Rassemblement national ne cessent de croître. Aux dernières législatives, Pierre Meurin est arrivé en tête au premier tour avec 39% des suffrages et 63% second tour.

Quelle stratégie ? 

À l’instar de Julien Sanchez, maire RN de Beaucaire, et Yoann Gillet, député RN de la 1ère circonscription du Gard, Pierre Meurin entend lui aussi tisser sa toile sur son territoire. Comme à Beaucaire avec l’héritage Bourbousson, la commune de Pont est encore marqué par celui laissé par l’ancien maire et président du Département, Gilbert Beaumet.

Quelle sera alors la stratégie du nouveau député ? « Mes collaborateurs ou des militants assistent à des conseils municipaux de la circonscription. C’est normal de savoir ce qui se passe », réagit Pierre Meurin, n’excluant pas de se présenter aux prochaines élections municipales.

D’ailleurs en 2020, le RN n’avait présenté aucun candidat. « Tout m’intéresse et je n’exclus rien…. Maire est une belle fonction, ça permet d’agir concrètement sur le quotidien des gens […] Après, peut-être que l’actuelle maire, Claire Lapeyronie, est une bonne maire et que l’on n'aura pas besoin de présenter de candidat », poursuit-il. En quête d’implantation locale, Pierre Meurin souhaite apporter son concours à la stratégie du parti. Reste à savoir comment ses adversaires politiques riposteront.

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio