Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 16.05.2024 - Coralie Mollaret - 1 min  - vu 737 fois

EXPRESSO Nîmes en feria : des moyens « considérables » pour ramasser les déchets

(Photo : Nîmes métropole)

Ce jeudi, onze agents distribueront 300 bacs aux bodegas et casitas. Le surcoût de la collecte pendant la feria est estimé à 150 000 €. 

Ça y est, la feria de Nîmes, édition 73, a démarré. Pendant cinq jours, un million de festaïres sont attendus. Conséquence : les pouvoirs publics doivent prévoir un dispositif sur-mesure pour ramasser les déchets. « L’Agglo déploie des moyens considérables (...) Et pour continuer à se développer en tant qu’éco-métropole, nous mettons en place des outils pour favoriser le tri et la réduction des émissions de gaz à effet de serre », soulignent Franck Proust, président de Nîmes Métropole et Bernard Angelras, vice-président délégué à l’Environnement. 

300 bacs livrés aux bodegas

Ce jeudi, une grosse journée attend les agents de Suez chargés du ramassage des déchets. Onze d’entre eux livreront 300 bacs aux bodegas et casitas, prêtés jusqu’au mardi 21 mai. Toute la journée, huit ambassadeurs du tri « tourneront » pour sensibiliser l'ensemble des acteurs de la feria au tri. 

Les collectes des ordures ménagères et du verre sont, bien entendu, renforcées chaque matin sur le secteur feria. Des contrôles opérés par une vingtaine d’agents sont renforcés sur une plage horaire de 3 heures du matin jusqu'à 22 heures, de jeudi à mardi. À noter que l’entreprise fera ses premiers ramassages en camion électrique.

Au total, le surcoût estimé pendant la feria pour ramasser les déchets avoisine les 150 000 €. « Nous nous investissons pleinement avec la ville de Nîmes pour garantir un haut niveau de service public en toute circonstance », conclut Franck Proust. 

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio