Publié il y a 14 jours - Mise à jour le 10.07.2024 - Tony Duret - 2 min  - vu 1145 fois

EXPRESSO Reconversion réussie pour Aurélien Rousseau

Aurélien Rousseau ne fait pas forcément les choses dans l’ordre : après avoir été ministre de la Santé, le Saint-Hilairois est désormais député !

Quand on dit parfois que les hommes politiques ont des plans de carrière, pas sûr que cela soit approprié pour Aurélien Rousseau. D’abord professeur d’histoire, il se lance en politique et devient directeur adjoint des Premiers ministres Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, avant un bref passage à la direction de la Monnaie de Paris, puis à la tête de l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France où il gérera notamment l’épidémie de Covid. En mai 2022, il est nommé directeur de cabinet de la Première ministre Élisabeth Borne, puis ministre de la Santé en juillet 2023. Opposé à la loi Immigration, il démissionne en décembre 2023. Mais de toutes ces prestigieuses fonctions, c'est certainement celle de conseiller municipal à Saint-Hilaire-de-Brethmas (depuis 2020) qui l'a fait connaître du grand public. 

Le maire Jean-Michel Perret (à droite) avec son conseiller municipal Aurélien Rousseau. 

Depuis quelques mois, après sa retentissante démission, le quadragénaire avait disparu des radars. Il s’est aujourd’hui engagé dans les Yvelines (le département, précisons-le). Ce dimanche 7 juillet, Aurélien Rousseau a été élu député sous l’étiquette du Nouveau Front populaire dans la 7e circonscription des Yvelines face à la députée sortante Nadia Hai (Ensemble) et Babette de Rozières (LR-RN). Une nouvelle fonction qui pourrait compromettre son poste de conseiller municipal à Saint-Hilaire-de-Brethmas ? Le maire de la commune, Jean-Michel Perret, ne l'a même pas envisagé : "On le garde ! Surtout qu'il n'y pas beaucoup de députés qui sont élus locaux. Et puis, ça nous fait au moins un député gardois de Gauche. Bon d'accord, c'est pas sur notre territoire, mais on prend quand même." Comme au plus haut sommet de l'État entre Gabriel Attal et Emmanuel Macron, mais de manière plus confidentielle, Aurélien Rousseau a proposé sa démission à Jean-Michel Perret : "J'ai refusé bien entendu. Oui, il ne peut pas toujours être présent, mais il est dans notre groupe WhatsApp d'élus. Il suit les dossiers, il vit vraiment la vie de conseiller municipal. Il ne nous lâche pas, c'est chouette.

Tony Duret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio