Politique
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 09.11.2021 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 233 fois

NÎMES MÉTROPOLE Entre solidarité et business avec le Sénégal

L'arrivée des bus Tango au Sénégal (Photo : droits réservés)

Transports, agriculture, ramassage des déchets… Le président de Nîmes métropole, Franck Proust, et le président de la communauté rurale de Fimela au Sénégal, Karim Sene, ont signé un accord de coopération. 

Ce mardi, le territoire nîmois a posé les jalons d’une coopération qu’elle espère fructueuse avec le Sénégal. Une coopération rendue possible grâce au directeur de cabinet de l’Agglo, Bernard Baumelou, ainsi que de Pape Seck, président d’une coopérative agricole bio. « On est là pour travailler sur de la solidarité et du développement économique. Ce qui nous permettra de signer un nouveau contrat de coopération entre l’Europe, la France et l’Afrique », indique Franck Proust. 

Cette coopération a démarré, cette année, avec l’envoi de cinq bus, d'un minibus et d'un véhicule léger sur la communauté rurale de Fimela. À 150 km au sud de Dakar, Fimela se compose de 16 villages pour 39 000 habitants. Ces transports ont été accueillis en grande pompe par les habitants du territoire. Certains écoliers avaient jusqu’à 8 km à parcourir chaque jour. « Certains parents, qui ont plusieurs enfants, ne pouvaient pas amener tous leurs enfants à l’école. Ces transports permettent l’accès à l’éducation pour tous », souligne Karim Sene, maire de Fimela. 

En déplacement à Nîmes, la délégation sénégalaise a visité plusieurs entreprises comme Transdev, Océan ou encore des rizières à Saint-Gilles. « Nous devons essayer de montrer aux populations sénégalaises que la France est toujours là. Nos entreprises peuvent répondre aux besoins des populations. C’est un partenariat gagnant-gagnant qui permet de développer l’activité et de former les jeunes. Ça me rend malade de voir combien la France et l’Europe ont reculé dans ces pays par rapport à la Chine ! », regrette Franck Proust.

Le président de Nîmes métropole se rendra, le 2 décembre à l’ambassade de France à Dakar, pour évoquer les avantages et inconvénients des contrats passées avec des entreprises privées pour la gestion de services publics. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais