Politique
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 18.01.2020 - thierry-allard - 2 min  - vu 1625 fois

PONT-SAINT-ESPRIT Catherine Chantry lance sa campagne

Catherine Chantry a lancé sa campagne vendredi soir à Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La liste Union citoyenne spiripontaine, emmenée par l’actuelle adjointe au maire Catherine Chantry, a inauguré son local de campagne ce vendredi soir à Pont-Saint-Esprit.

Un local que la liste, issue de la scission dans la majorité actuelle, a choisi grand. Bien lui en a pris : initialement prévues dans la partie la plus chaleureuse mais la plus petite, les prises de paroles ont dû être effectuées dans la partie arrière, plus grande, pour faire face à l’affluence de la soirée. Sur place, le chiffre de 350 à 400 personnes était évoqué.

Catherine Chantry est ensuite grimpée sur une chaise et a empoigné un micro au fonctionnement intermittent pour déclamer un court discours, qui commencera par l’affirmation de la volonté de « défendre une vision plus juste du destin de notre ville. » Regrettant n’avoir « pas eu les moyens d’aller aussi loin (qu’elle le) désirai(t) » au sein de la majorité actuelle, la candidate estimera que « L’application de directives nationales et les doctrines de partis politiques sont un frein aux mesures qui devraient présider à une politique locale tournée vers tous ses habitants. » Les intéressés, au premier chef la maire Claire Lapeyronie, apprécieront.

« Nous devons remettre l’humain au centre de nos préoccupations », estime Catherine Chantry, entourée de plusieurs élus de l’actuelle majorité. Certains sont sur sa liste, qu’elle annonce « complète », comme Nadine Chaniol, Alain Morillon, Jean-Noël Francisci, Jean-Marie Daver ou Marie-Thérèse Séquier, ou en soutien, comme le mandataire financier Cyril Benoît ou la présidente du comité de soutien Josiane Pauty, qui ont choisi de na pas se représenter. On a aussi relevé la présence de Myriam Chartier, actuelle conseillère municipale de la majorité sortante, et de deux maires voisins : Gérald Missour (Saint-Nazaire) et Jacques Bertolini (Saint-Alexandre).

Plus loin, Catherine Chantry affirmera que « La gestion de notre municipalité nécessite une vision de proximité qui va bien au-delà des doctrines parisiennes de partis déconnectés des réalités du terrain. » Un terrain qu’elle « connaît bien ». Pour elle, « Pont-Saint-Esprit ne doit plus être un lieu de passage mais une escale pour les uns et un coin de France où il fait bon vivre pour les autres. »

Le programme ? Il sera réalisé dans le cadre d’ateliers participatifs. « Nous tenons à associer les citoyens aux décisions importantes, et la première c’est le programme », avancera Alain Morillon, tout en précisant qu’à ce stade, le programme est « ébauché. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais