Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 14.06.2024 - TA - 1 min  - vu 903 fois

PONT-SAINT-ESPRIT Démission de Gérome Bouvier : Claire Lapeyronie parle d’un « hold-up programmé »

L'ancienne maire de Pont-Saint-Esprit, désormais élue d'opposition, Claire Lapeyronie

- Photo d'archives Objectif Gard

Le groupe de l’ancienne maire de Pont-Saint-Esprit Claire Lapeyronie réagit vertement à la démission du maire Gérome Bouvier pour raisons de santé annoncée ce matin.

Si le communiqué du groupe « Pont d’abord » commence par l’expression de « ses sincères voeux de prompt rétablissement » à Gérome Bouvier, la suite est sur un tout autre ton. « Le mandat de Monsieur Bouvier n’aura donc duré qu’un peu plus d’un mois avant la future élection de Monsieur Valère Segal comme maire, rappelle le groupe de l’ancienne maire. Ce hold-up programmé de cette élection municipale est ubuesque. Les Spiripontains ont choisi Monsieur Gérome Bouvier le 28 avril, et non Monsieur Valère Segal. »

« Ils ont vendu du rêve aux Spiripontains, dénoncent Claire Lapeyronie et ses colistiers. Le château de cartes s’effondre et les Spiripontains peuvent légitimement se sentir trahis dans cette histoire. » Puis « Pont d’abord » reprend en estimant que « Cette situation est scandaleuse : comment faire confiance à cette équipe qui ne sait pas où elle va pour faire avancer notre ville, après la démission de Monsieur Jean-Paul Lopez en début de semaine, aujourd’hui, c’est le maire. Et demain ? »

Le communiqué se termine par cette phrase : « Nous avons le sentiment que Monsieur Gérome Bouvier et les Spiripontains ont été victimes aujourd’hui d’une très mauvaise farce que nous condamnons fermement. »

TA

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio