Publié il y a 1 an - Mise à jour le 04.07.2023 - Coralie Mollaret - 2 min  - vu 942 fois

VAUVERT Affaire Nahel, menace sur l'école de Gallician, nouvelle forêt... L'essentiel du conseil municipal

Lundi soir, au conseil municipal de Vauvert

Lundi soir, au conseil municipal de Vauvert

- (Photo : Coralie Mollaret)

Conseil municipal dense à Vauvert, à la veille de la pause estivale. 

Dernier conseil avant la pause estivale. La séance publique a démarré par un mot sur l’actualité avec la mort de Nahel et les violences qui secouent la France depuis plusieurs jours. « Notre première responsabilité est d’accompagner la famille dans son œuvre. Notre état de droit lui doit vérité et justice », commente le maire Jean Denat qui ajoute néanmoins : « Rien ne saurait justifier que la colère se transforme en délinquance de droit commun. La République ne peut pas admettre que la vie des habitants, des gendarmes, des commerçants (…) soit menacée. La violence n’est jamais une solution, je condamne ces exactions. »

Côté délibération, les élus ont validé l’aménagement pour 650 000 € de l’impasse du Valat de la Reyne, demandant une subvention de 174 000€ à la Communauté de communes Petite Camargue. « Les réseaux humides sont très vétustes, ils datent de 60 ans. Ces travaux permettant d’éliminer le plomb et de réhabiliter la voirie qui en a bien besoin ! », souligne l’adjointe Annick Chopard. Une autre subvention a été demandée, mais cette fois au ministère de l’Écologie. « Vauvert a un massif forestier de 500 hectares soumis au risque incendie, explique la première adjointe Katy Guyot, on s’est rendu compte que des parcelles appartenant à des privés n’étaient pas entretenues. Nous aimerions les récupérer pour faire une vraie forêt communale. » Le projet devrait durer trois ans. Son coût : 100 000 €.

L'école de Gallician menacée 

En partenariat avec le Smeg et la Région, la municipalité a également acté la réalisation d’un audit énergétique de l’école Coudoyer ainsi que de l’hôtel de ville : « Ce sont les bâtiments les plus énergivores de la commune », relève Katy Guyot. Également évoqué : le déblocage de nouvelles primes, 200 € par habitant, pour l’achat de vélo électrique. Une délibération à laquelle se sont opposés les huit élus du Rassemblement national (RN). En marge de l’ordre du jour, Jean Denat a alerté sur le maintien de l’école de Gallician « qui sera de plus en plus difficile ». Il s'en explique : « Nous allons perdre une nouvelle classe cette année. Il n’y a pas de logements accessibles aux jeunes couples. Nous allons interpeller la population sur ce problème. Mais même avec des décisions rapides, ça risque d’être insuffisant… »

La commune a également décidé d’attribuer 1 500 € à l’association Urban art qui promeut le street workout combinée à de la culture urbaine. « Ça fait cher pour faire de la peinture par terre », réagit l’élu RN René Gimenez qui a toutefois voté cette décision. À la fin du conseil, ce même René Gimenez s’est offusqué des 40 000 € de travaux supplémentaires, payés par la mairie, pour une opération de construction de logements. « On y a travaillé, répond Jean Denat, mais il y avait plusieurs aménageurs. On aurait été obligé d’arrêter le chantier... Sauf que des gens attendaient leur logement. » Ce à quoi l’élu RN a répondu : « Cette réponse ne me satisfait pas ! » Jean Denat ne semble pas étonné : « Oh, je n’avais pas la prétention de vous satisfaire... » La pause estivale tombe à pic !

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio