Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 22.06.2021 - corentin-migoule - 2 min  - vu 754 fois

ALÈS Le centre hospitalier allège ses mesures d'accès

Le Chac assouplit ses mesures d'accès (Photo Tony Duret / Objectif Gard)

Alors que les visites ont longtemps été très limitées ces derniers mois, une série de mesures gouvernementales d’allègement des contraintes est entrée en vigueur depuis ce lundi 21 juin au centre hospitalier d'Alès Cévennes(CHAC).

Submergé par une deuxième vague à l'automne dernier, ébranlé par la troisième au printemps, le centre hospitalier d'Alès sort enfin la tête de l'eau. Au 18 juin, l'établissement ne comptait plus que trois patients hospitalisés suite à une infection covid. La couverture vaccinale des agents du CHAC, qui peinait à décoller lors des premières semaines de la campagne, vient d'atteindre 70% et progresse encore. La vaccination de la population générale et le recul du virus se traduisent désormais par un taux d’incidence faible sur le Gard, passé sous la barre des 20 cas positifs pour 100 000 habitants, alors qu'il avait dépassé les 500 en avril dernier.

Dans ce contexte favorable, le centre hospitalier Alès Cévennes vient d'alléger depuis ce lundi ses mesures de filtrage et les conditions de visite, longtemps restées très restrictives. Alors que l'entrée de l’hôpital n’est plus conditionnée par une autorisation nominative, les visiteurs peuvent accéder en toute quiétude à l’établissement dans les horaires de visite habituels.

La jauge de visite s'est aussi assouplie puisqu'il est désormais possible d’accueillir simultanément deux visiteurs par patient hospitalisé et deux accompagnants pour les consultations ou actes externes. L’un des visiteurs ou l'accompagnant peut être un mineur pour les services de maternité et de pédiatrie/néonatologie. Les visites des mineurs dans les autres services restent interdites sauf sur présentation d'une dérogation médicale.

Par ailleurs, la réalisation d’un test PCR ou antigénique obligatoire ces derniers mois pour les visiteurs en maternité n’est plus exigée. En revanche, les règles de port du masque à l’intérieur de l’hôpital, la désinfection des mains, tout comme le respect des gestes barrières et notamment de la distanciation sociale, sont maintenus. Enfin, un agent reste présent à l’entrée de l’hôpital pour assurer le contrôle de la température et veiller à l'acceptation de ces mesures.

Corentin Migoule

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio