Publié il y a 1 an - Mise à jour le 17.03.2023 - Corentin Migoule - 2 min  - vu 990 fois

EN IMAGES Le chef étoilé Christian Têtedoie régale les papilles des résidents d'un Ehpad alésien

Christian Têtedoie

Christian Têtedoie, chef étoilé d'un restaurant basé à Lyon, était à Alès ce vendredi. 

- Corentin Migoule

Ce vendredi matin, à l'initiative de l’entreprise de restauration collective Api Restauration, le chef étoilé Christian Têtedoie a élaboré un menu gastronomique complet servi dans la foulée aux 90 résidents de l'Ehpad alésien Clair Logis. 

Des tables bien dressées, des résidents sur leur 31 et une décoration chaleureuse, la salle des 4 saisons de l'Ehpad Clair Logis était en ébullition ce vendredi 17 mars à l'heure du déjeuner. Posée sur les hauteurs d'Alès, dans la quiétude du quartier du Haut Brésis, la maison de retraite accueillait le chef étoilé Christian Têtedoie à l'occasion d'un évènement peu banal.

Christian Têtedoie
Christian Têtedoie, chef étoilé d'un restaurant basé à Lyon, était à Alès ce vendredi.  • Corentin Migoule

À l'initiative de l’entreprise de restauration collective Api Restauration, partenaire de la Fondation partage et vie dont fait partie l'Ehpad alésien, le meilleur ouvrier de France (MOF) 1996 a élaboré un menu gastronomique à quatre mains avec Deborah Choneau, cuisinière de l'établissement et élève de l'école de gastronomie du chef lyonnais. 

Dès 8h du matin, le duo s'est mis derrière les fourneaux pour satisfaire les papilles exigeantes de 90 résidents impatients, lesquels accueillaient cette journée avec un plaisir non-dissimulé. "Certains sont même allés chez le coiffeur exprès", confiait Yves Figuière, directeur de l'Ehpad, heureux comme un pape à la vue des seniors enjoués. 

résidents EHPAD
90 résidents de l'Ehpad ont profité du repas gastronomique dans la salle des 4 saisons.  • Corentin Migoule

Dans une ambiance guillerette à laquelle a hautement contribué un accordéoniste ayant revisité les classiques de la variété française, les aînés, qui avaient englouti leur petit-déjeuner à l'aube, étaient ravis d'en découdre avec l'oignon doux et son pain toasté aux pommes qui venait de leur être servi à 11h30 tapantes en guise d'entrée.

Assurant lui-même le dressage des plats à une cadence infernale avec l'aide du personnel de l'établissement, Christian Têtedoie ne boudait pas son plaisir : "J'adore venir dans le sud. L'an dernier, j'en avais fait autant à l'Ehpad de Lablachère en Ardèche. C'est beau de voir ce que ça procure chez les résidents, même s'il ne faut pas trop les brusquer car ils aiment leurs petites habitudes."

Christian Têtedoie
Le chef Têtedoie (au centre) a été secondé par Deborah Choneau et Frédéric Chas. • Corentin Migoule

Un peu plus tôt, les seniors avaient quand même eu droit à un kir à la châtaigne accompagné d'une royale de carotte et cumin en verrine. Un délicieux pavé de cabillaud sur sa purée de chou rouge et sauce au vin blanc faisait office de plat de résistance, avant le pélardon, suivi d'une panna cotta à la châtaigne et sa marmelade de clémentine. 

"Le repas, dans la vie d'un résident, c'est le moment le plus important de la journée. On casse la routine de nos résidents en leur faisant découvrir de nouvelles saveurs. C'est une fierté de pouvoir leur proposer ça", savourait Bruno Doerler, directeur des opérations de la Fondation partage et vie, qui se souvient que, de manière générale, les Ehpad ont une image à redorer après les soubresauts médiatiques qui ont ponctué l'actualité de certains grands groupes en 2022. 

Corentin Migoule

Santé

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio