Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 20.04.2024 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 194 fois

NÎMES La maladie de Parkinson au cœur d’une journée

France Parkinson Udaf 2024 (Photo Anthony Maurin)

Lors de la première conférence de France Parkinson à l'Udaf (Photo Anthony Maurin)

L’Union départementale des associations familiales du Gard organisait une journée sur la maladie de Parkinson.

France Parkinson Udaf 2024 (Photo Anthony Maurin)
Lors de la première conférence de France Parkinson à l'Udaf (Photo Anthony Maurin)

Institution engagée avec et pour les familles depuis 1945, l’Udaf 30, est l’expert des réalités de vie des familles. Elle est le porte-parole officiel des 212 843 familles du département auprès des pouvoirs publics. Membre de l’Unaf, elle participe à la représentation de l’ensemble des 18 millions de familles qui vivent en France.

Il y a 210 000 familles dans le Gard dont 3 000 familles ou personnes accompagnées par l’Udaf qui a 51 mandats de représentation dans les instances départementales et 57 mandats de représentation dans les CCAS. En tout, 3 715 familles sont adhérentes à l’Udaf 30 tout comme 39 associations.

France Parkinson Udaf 2024 (Photo Anthony Maurin)

Dans le lot, la maladie de Parkinson fait sans aucun doute des dégâts. France Parkinson est une association fondée en 1984 et reconnue d’utilité publique, qui lutte au quotidien contre la maladie aux côtés des personnes concernées. Elle œuvre à la fois sur le plan national à travers des actions de sensibilisation et d'information ainsi que le soutien à la recherche, et au niveau local au plus près des besoins des personnes malades, grâce à plus de 600 bénévoles répartis dans 82 comités à travers toute la France.

Dans le Gard c’est Aimée Thouvenot, presque 80 ans et toujours aussi combattante qui lutte au quotidien pour parler de cette maladie. « Nous organisons trois conférences pour une journée spécifique de la famille Parkinson car en plus des 40 ans de l’association il y a des avancées pour les malades. Nous sensibilisons toujours, la maladie est reconnue. »

France Parkinson Udaf 2024 (Photo Anthony Maurin)
Lors de la première conférence à l'UDAF (Photo Anthony Maurin)

Celle pour qui la maladie est une connaissance vieille de 34 ans car son mari en est atteint ne mâche pas ses mots. « Mon approche en 20 ans dans cette association n’a pas changé il faut en parler encore et toujours, il va bientôt falloir que je passe le flambeau, comme pour les JO parce que je ne suis plus jeune ! En tout cas je le répète, avec cette maladie vous devez sortir, parler, bouger… Le sport est important, la parole aussi. Les familles doivent s’habituer à laisser le temps de parler au membre atteint, ne prenez pas de kiné à domicile car il est préférable d’aller au cabinet pour voir du monde et que ça fonctionne mieux. Il faut lire, lire à haute voix… Il y a beaucoup de choses simples à faire pour ralentir les effets. »

France Parkinson Udaf 2024 (Photo Anthony Maurin)
France Parkinson à l'Udaf (Photo Anthony Maurin)

Le nombre de cas de Parkinson, selon les estimations et nos sales vies modernes, devrait progresser de 30 % dans les prochaines années. La population vieillissant toujours plus, les personnes isolées étant de plus en isolée, il y a du souci à se faire. Trois conférences étaient ainsi organisées. Tout d’abord une sur l’état actuel de la recherche, de nos connaissances de la maladie et des traitements. Ensuite, le célèbre professeur Castelnovo du CHU de Nîmes a évoqué l’hygiène de vie, enfin, une diététicienne a parlé nutrition.

Information et inscription auprès du Comité 30 de France Parkinson : 06 50 20 14 25

Anthony Maurin

Santé

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio