Sports Gard
Publié il y a 22 jours - Mise à jour le 11.01.2023 - La rédaction - 3 min  - vu 2004 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mercredi 11 janvier

bompard assaf

Hier soir, après le match, Frédéric Bompard a évoqué sa réunion avec Rani Assaf sur le mercato 

- Corentin Corger

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos.

Labonne forfait. C'est sans Ronny Labonne que Nîmes se déplacera vendredi à 20h45 chez le leader Le Havre, pour la 19e journée de Ligue 2. Hier soir, lors de la large défaite 4-1 contre Metz, le latéral droit avait dû quitter prématurément ses partenaires et être remplacé par Thibaut Vargas. Cet après-midi, l'ex-Lorientais a passé une IRM pour déterminer la gravité de sa blessure à l'ischio. En plus de Labonne, Nîmes devrait être aussi privé de Jens Thomasen pour le voyage en Normandie. Désormais 19es, les Crocos se déplacent chez le leader incontesté de cette Ligue 2 qui compte sept points d'avance sur Bordeaux et invaincu cette saison à domicile. Après cette rencontre, il sera l'heure de tirer un bilan à la moitié du championnat. 

"Malheureusement, on n'est pas riche". Hier soir, après la rencontre, nous avons interrogé Frédéric Bompard sur sa réunion de mardi avec Rani Assaf pour évoquer le mercato hivernal. Avez-vous des garanties quant à l'arrivée d'éventuelles recrues ? "Le nerf de la guerre, c'est l'argent. Après faut arrêter de tomber sur le président : il a été obligé de construire un stade, il a mis 10 M€ de sa poche. Je ne vais pas me plaindre de Rani Assaf, a répondu dans un premier temps l'intéressé avant de poursuivre, l'argent ne tombe pas du ciel et je peux aussi comprendre que ce n'est pas facile. On aimerait tous avoir des renforts mais ça coûte de l'argent et malheureusement on n'est pas riche." Un message clair pour un club qui a donc peu les moyens d'investir durant cette période. Pourtant, le coach espère bien voir des nouvelles têtes dans son effectif d'ici le prochain match à domicile et la réception de Niort, le 28 janvier. "Encore faut-il trouver des joueurs et si on en trouve faudra aller vite. Il faudra s'activer sur la semaine de Coupe de France où on est éliminé", a-t-il conclu. 

USAM 

sanad usam
Mohammad Sanad espère faire aussi bien que le quart de finale de 2021  • Yannick Pons

Trois Nîmois au Mondial. Avec la retraite de Michaël Guigou et le départ à Montpellier de Rémi Desbonnet, il n'y a pas d'Usamistes en équipe de France pour débuter ce soir (20h30) face à la Pologne, pays hôte avec la Suède, de ce Championnat du monde 2023. En revanche, les Bleus croiseront la route d'un Nîmois. Il s'agit de Joze Baznik, gardien de la Slovénie, placé dans le même groupe B que la France et qui entre en lice demain face à l'Arabie Saoudite. Les Slovènes avaient terminé neuvième de la dernière édition. Ils sont au total trois représentants de l'USAM à participer à ce Mondial. On retrouve également les deux Égyptiens : Ahmed Hesham et Mohammad Sanad. Nation montante du handball mondial, l'Égypte, double championne d'Afrique en titre et quatrième des JO 2020, espère faire aussi bien qu'une place de quart de finaliste à domicile en 2021 avec d'abord la Croatie, le Maroc et les États-Unis. Une compétition qui se déroule jusqu'au 29 janvier. 

Rallye Dakar

rallye dumas dakar
Romain Dumas rêve encore d’un top 5 • Facebook Romain Dumas

Romain Dumas cède du terrain. Ce mercredi 11 janvier, le pilote alésien a encaissé un premier coup dur dans ce Dakar 2023. Irréprochable depuis le départ du Sea Camp le 31 décembre, affichant une impressionnante régularité, Romain Dumas est sorti du top 20 d’une étape pour la première fois depuis la seconde, achevant celle du jour à la 26e position avec son navigateur Max Delfino. Un petit accroc qui éjecte l’Alésien du top 5, moins de 24 heures après l’avoir intégré grâce à une belle 5e place lors de la 9e spéciale. Le tandem de la team Rebellion Racing reste tout de même dans le coup, positionné à une honorable 6e place du classement général dans la catégorie « Auto ». Celui qui a préparé son buggy dans les ateliers du Pôle mécanique d’Alès est toujours le deuxième pilote français derrière le nonuple champion du monde de rallye WRC, Sébastien Loeb, vainqueur ce mercredi de sa troisième spéciale d’affilée. S’il parvenait à maintenir sa position au classement jusqu’à l’arrivée prévue ce dimanche, Romain Dumas réaliserait sa meilleure performance dans l’épreuve.

La rédaction

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais