Nîmes Olympique
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 27.07.2018 - norman-jardin - 2 min  - vu 1124 fois

NÎMES OLYMPIQUE Retour aux choses sérieuses

Les Nîmois ont travaillé les fondamentaux dans un dispositif en 4-4-2.

Les Nîmois ont attentivement écouté les consignes du staff (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Les Crocos ont passé une matinée studieuse et ils ont participé à une opposition de deux fois trente minutes.

La joyeuse ambiance de mercredi après-midi a laissé place à la rigueur et au sérieux. Déjà, le réveil musculaire se déroule dans un silence de cathédrale. Pas un joueur ne parle ou ne branche. Même les discussions entre Jérôme Arpinon et Bernard Blaquart se font à voix basse. Richard Goyet donne le tempo. « Sada (Thioub), c’est toi qui dirige ! », indique le préparateur physique.

Les Rouges se sont bien défendus face aux Jaunes (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

« Sada qui dirige ? Je crois rêver ! », sourit l’entraîneur, qui n’est jamais le dernier à taquiner le milieu offensif. Après vingt minutes de travail technique, le staff nîmois compose deux équipes. Les jaunes dans le 4-4-2 suivant : Bernardoni - Alakouch, Briançon, Landre, Miguel – Bouanga, Savanier, Diallo, Valls – Bozok, Ripart. Ce onze a des airs d’équipe type pour la Ligue 1. Face à eux, les rouges, qui jouent également en 4-4-2, alignent le dispositif qui suit : Valette – Guessoum, Lybohy, Valdivia, Paquiez – Thioub, Bobichon, Hsissane, Vlachodimos – Depres, Guillaume.

Trois buts de Bozok, deux de Depres et encore un coup-franc de Savanier

Les jaunes ouvrent le score, suite à une faute de Hsissane sur Ripart qui débouche sur un penalty que transforme Bozok. Du milieu de terrain, Jérôme Arpinon crie, « ce n’est pas la coupe du monde ! On est là pour travailler ! » Il demande à ses joueurs de ne pas trop jouer de façon rugueuse.

Le coup-franc de Savanier est détourné et il termine dans les filets de Valette (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Les rouges réagissent et égalisent grâce à un beau but de Depres. Après la pause, Thioub et Landre échangent leur place avec Valls et Lybohy. L’effet est d’abord bénéfique à Depres qui marque un second but. Les Jaunes sont touchés mais pas coulés. Leur réaction est très efficace. Valette multiplie les parades mais il ne peut que retarder l’échéance.

Savanier s’agace et interpelle ses partenaires : «on rate trop d’occasions.» Le message est reçu cinq sur cinq. Bozok marque deux fois. D'abord, sur un nouveau penalty, puis sur un superbe lob. Guillaume échange sa place avec Ripart. Dans les derniers instants, un coup franc de Savanier est détourné et termine au fond des filets. Score final, les rouges s’imposent 4-2.

Les Nîmois étaient attendus pour signer des autographes (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

À la fin du match, les Crocos font une petite séance de dédicaces pour les enfants d’une colonie de vacances, croisés la veille à l'accrobranche. Le Nîmes Olympique a désormais une nouvelle notoriété à assumer, celle d’une équipe de Ligue 1.

Du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), Norman Jardin

Norman Jardin

Nîmes Olympique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais