Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 12.10.2023 - Norman Jardin - 3 min  - vu 3029 fois

TEMPS ADDITIONNEL Marignane-Gignac - Nîmes Olympique vu à la loupe

Plusieurs centaines de supporters nîmois avaient fait le déplacement

- Photo : Anthony Maurin

Chaque lendemain de match du Nîmes Olympique, Objectif Gard vous propose de revenir sur la rencontre passée à travers plusieurs points. Zoom sur ce qu'il faut retenir après le match nul 1-1 des Crocodiles à Marignane.

Jonathan Mexique et Nîmes Olympique concèdent le résultat nul à Marignane • Photo : Anthony Maurin

L'analyse : Après une série de trois victoires consécutives, les Crocodiles voulaient réussir la passe de quatre. Mais le but encaissé dès la deuxième minute a bousculé les plans nîmois. Assommés d’entrée, les joueurs de Frédéric Bompard ne semblaient pas être dans d'aussi bonnes dispositions que lors des précédentes journées. L’arrière garde nîmoise montrait quelques signes de fébrilité et l’attaque quasiment inoffensive. Comme souvent dans ce genre de situation, il faut s’en remettre à un coup de pied arrêté. À Marignane, c’est le pied gauche de Mathis Picouleau qui, avec un magnifique coup-franc, a remis le NO sur les rails, juste avant la pause (1-1, 40e). Ce premier acte se terminait bien et l’on pouvait nourrir quelques espoirs pour la seconde période. Mais, au contraire, les 45 dernières minutes furent plus ennuyeuses que la première mi-temps et le gardien de but local n’a presque rien eu à faire. Marignane-Gignac terminait même mieux la rencontre. Finalement, le match nul est plutôt logique et pas si mal payé pour les Nîmois.

Le Croco clé : Mathis Picouleau faisait son retour dans le groupe nîmois après avoir purgé un match de suspension. L’ancien joueur de Valenciennes a rappelé toute l’importance qu’il a dans le dispositif de Frédéric Bompard. Certes, tout n’a pas été parfait, il est sorti en fin de match à cause de crampes, mais c’est grâce à son somptueux coup-franc que Nîmes Olympique ne revient pas bredouille des Bouches-du-Rhône. Le milieu de terrain a été très actif dans son domaine, et c’est sur un de ses centres que Mbina s’est procuré sa seule occasion de but. Au stade Antoine de Saint-Exupéry, Picouleau a réussi son deuxième but de la saison après celui marqué à Villefranche-sur-Saône.

Les notes :

Paradowski : 4

Guessoum : 5

Mendy : 5

Diouf : 5

Burner : 4

Mexique : 5

Doukansy : 6

Sacko : 5

Sy : 4

Picouleau : 6

Mbina : 4

La décla' :

Frédéric Bompard n’était pas satisfait du match de son équipe • Photo : Anthony Maurin

« Je suis conscient que mon équipe n’a pas fait un bon match ce soir. On s’est fait bouger et je suis contrarié. On prend le but bien trop tôt et on a pris un coup sur la tête. Nous n’avons pas pesé offensivement ». Frédéric Bompard, l’entraîneur nîmois, n’était pas satisfait du match de son équipe. Même si Nîmes Olympique n’a pas gagné, l'équipe grimpe d’une place au classement (5e) et enchaîne un sixième match sans défaite.

Les joueurs et les supporters ont communié sur le but de Picouleau • Photo : Anthony Maurin

L'image : Entre 300 et 500 supporters nîmois avaient fait le déplacement à Marignane. En quelque sorte, les Crocodiles évoluaient à domicile puisque leurs fans étaient plus nombreux que ceux du MGCB. Arrivés environ une heure avant la rencontre, ils ont longtemps attendu avant de se faire fouiller. Ils n’étaient pas tous très contents de l’organisation du club local, mais cela ne les a pas empêchés de soutenir le NO jusqu’au bout. Si l'on a pu noter quelques tensions avec les spectateurs marignanais, il n’y a pas eu d’incident à déplorer. Il ne leur a manqué que la victoire. « Ils auraient mérité une meilleure qualité de jeu et que l’on gagne ici pour les récompenser d’être venu », a déclaré Frédéric Bompard à l’issue de la rencontre.

Revivez le match en audio :

Norman Jardin

Nîmes Olympique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio