Publié il y a 5 mois - Mise à jour le 18.10.2023 - Corentin Migoule - 2 min  - vu 701 fois

SPORT AUTO L'écurie Wolf Racing empile les succès en Italie et garnit l'armoire à trophées

WOLF RACING

L'écurie Wolf Racing empile les succès, notamment sur les circuits italiens.

- Corentin Migoule

Basée depuis fin 2020 dans la zone Sainte-Barbe à Saint-Martin-de-Valgalgues, l’écurie Wolf Racing France enchaîne les succès en Italie et garnit son armoire à trophées. Une expansion qui aurait dû s'accompagner d'un déménagement, lequel est retardé en raison de "lenteurs administratives". 

L'écurie Wolf Racing dirigée par Lionel Champelovier se trace une ligne droite vers le succès depuis quelques années. Basée depuis fin 2020 dans la zone Sainte-Barbe à Saint-Martin-de-Valgalgues, l'entité française de Wolf Racing Cars empile les victoires. En début d'année, sur le circuit Paul-Ricard du Castellet, la team avait pris l’Ultimate Cup Series par le bon bout grâce à ses pilotes Nicco Ferrarin et Emmanuel Romani qui, en relais, décrochaient la première place de la catégorie au terme d’une course nocturne de quatre heures. 

L'exercice 2023 était merveilleusement lancé et alors qu'il touche à sa fin, de nombreux succès l'ont emaillé. Notamment en Italie dans le championnat Sport Prototype qui a vu le jeune (20 ans) prodige malaisien Alister Yoong, fils de l'ancien pilote de F1 Alex Yoong, asseoir sa suprématie. Le dernier nommé l'a emporté sur les prestigieuses courbes de Monza et Mugello, tandis que la Wolf Thunder GB08 de l'écurie saint-martinoise a raflé la deuxième place du général à Vallelunga (Rome).

WOLF RACING
L'écurie Wolf Racing empile les succès, notamment sur les circuits italiens. • Corentin Migoule

"Là où on passe, on gagne. On tient le haut du pavé !", savoure Sébastien Migliore, directeur du Développement de Wolf Racing France. Ce dernier lie étroitement ces dernières performances de haut vol au recrutement d'un nouveau mécanicien en la personne de Franck Pachot. Arrivé chez Wolf en mai dernier en tant que responsable technique et chef d’atelier, cet enfant du sport auto n'est autre que le créateur de Twin'cup Endurance Series.

"Ce n’est pas rien d’avoir sur le bassin alésien une écurie capable de gagner en France et en Europe", souligne Sébastien Migliore, désireux de promouvoir la réussite de Wolf Racing France au-delà des frontières parfois restreintes érigées par les amateurs de sport automobile. Ce week-end, Wolf tentera de conserver sa première place au général de la Coupe de France des circuits à la faveur d'une ultime course au Mans. 

La Wolf Tornado aura elle une dernière occasion de s'illustrer cette saison en novembre prochain sur le meeting du Castellet dans le cadre de l’Ultimate Cup Series. Au total, une quarantaine de pilotes internationaux auront défendu les couleurs de Wolf Racing cette saison, tandis qu'une quinzaine d'employés permanents fourmillent dans les ateliers de la zone Sainte-Barbe qu'ils auraient dû bientôt quitter.

Et si Wolf Racing filait à l'anglaise...

Un déménagement à La Grand’Combe au cœur du parc régional d'activités économiques (PRAE) Humphry-Davy est en effet dans les tuyaux depuis plusieurs mois. Un projet d’école de pilotage, la construction d’une usine de fabrication et d’assemblage de voitures, une salle d’exposition, ainsi qu'une immense piste de kart indoor sont notamment évoqués. Si le "Cap 2025" avait été fixé par Lionel Champelovier, l'entrepreneur se heurte à ce que son directeur du Développement qualifie de "lenteur de l'administration française".

"Si les choses ne se font pas plus rapidement, Wolf Racing partira. Certains nous ouvriront les bras avec plaisir !", prévient Sébastien Migliore, qui sait que le Castellet est "prêt" à accueillir l'écurie gardoise dans son parc d’activité. Ce qui serait un coup dur économique pour le territoire puisque l'entreprise avait l'intention de soutenir son expansion en honorant la promesse d'un vaste plan de recrutement faisant grimper son effectif à 160 employés.

Corentin Migoule

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio