Actualité générale.Actualités

TREMBLEMENT DE TERRE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON, CE MERCREDI 03 AOÛT 2011 : LE BUREAU CENTRAL SISMOLOGIQUE FRANÇAIS S’EXPRIME !

Les Flammes du Désert. (Marie Meunier / Objectif Gard)

 

Le Bureau Central Sismologique Français vient de rendre public un communiqué concernant le léger tremblement de terre qui s'est produit dans la région et notamment dans le Gard, cette nuit ...

www.objectifgard.com vous propose de le découvrir :

"Le réseau de détection sismique de l'observatoire de Grenoble (réseau Sismalp) a enregistré, le mercredi 3 août 2011 à 3 h 36 min (heure locale), un séisme de magnitude 3,8 dont l'épicentre était situé dans le sud-est du Massif central, à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Vallon-Pont-d'Arc (Ardèche), à la limite du département du Gard.

Ce séisme a été enregistré par la totalité des stations de détection du réseau, depuis la station de Combovin (Drôme), à 90 km de distance, jusqu'à une station située dans le sud de la Corse, à 500 km de distance.

La région épicentrale se trouve en bordure de la zone couverte habituellement par le réseau.

L'occurrence de forts séismes y est relativement rare, mais on sait qu'il y a près d'un siècle (1924) est survenu dans ce secteur un séisme qui avait produit quelques dégâts légers à Largentière, à une trentaine de kilomètres plus au nord.

La sismicité de cette zone est classée comme étant modérée ; cependant, depuis l'établissement du réseau Sismalp en 1989, c'est la première fois qu'un séisme d'une telle magnitude est observé dans ce secteur.

Il est trop tôt pour déterminer quelle est la faille qui est responsable du séisme du 3 août 2011.

Les anciennes failles dites « cévenoles », d'orientation nord-est-sud-ouest, qui hachent la bordure sud-est du Massif central ne semblent pas impliquées, comme le révèle le « mécanisme au foyer » du séisme établi de façon préliminaire.

Nos premiers calculs indiquent une profondeur focale de l'ordre d'une quizaine de kilomètres. Si c'est effectivement le cas, cela aurait dû favoriser la perception du séisme sur une surface assez étendue en provoquant en particulier le réveil des dormeurs, tout en modérant les dégâts qui devraient se limiter peut-être à quelques fissures dans la zone épicentrale.

Des répliques de faible magnitude se sont déjà produites. Si leurs foyers restent profonds, il est peu probable qu'elles soient ressenties de façon significative."

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité