A la uneActualité générale.Actualités

LE PONT DU GARD A BRILLÉ DE MILLE FEUX D’HIVER

C'est bien gentiment que le Mistral a cessé de souffler sur les terres gardoises, hier. Pour mille raisons nous ne nous plaindrons pas. L'une d'elles est que les étincelles aux multiples couleurs du Feux d'Hiver -- qui ont réuni 20 000 personnes l'an dernier -- ont pu briller dans le ciel au dessus de notre Pont du Gard. Jeudi encore nous tremblions de peur (de froid aussi) de voir annuler le feu d'artifice concocté par le Groupe F, artificier gardois connu dans le monde entier. Mais que nenni, le spectacle son et lumière organisé par le Pont du Gard pour célébrer la nouvelle année, a bien eu lieu.

Et les spectateurs étaient nombreux, traversant parfois des départements, d'autres tout un pays à l'instar de Cora et Alberto, un couple de retraités venu d'Espagne. Bon, nous exagérons un peu, ils ne sont pas venus que pour le feu d'artifice  : "Nous sommes en vacances chez des amis. Nous ne connaissions pas ce spectacle, nos amis nous en ont parlé et nous avons décidé de venir le voir." Ils leur a fallu beaucoup de courage, comme aux autres spectateurs, car avant d'arriver sur le point d'observation du spectacle, côté rive droite, il a fallu affronter une file de voitures longue, mais longue, mais longue. Soit 40 minutes d'attente, chrono en main. Certains sont même arrivés à hauteur du parking une fois le spectacle terminé.

D'autres, un peu parcequ'ils savaient qu'il y aurait des bouchons, beaucoup plus parcequ'ils voulaient profiter d'un après-midi ensoleillé au Pont du Gard, sont arrivés sur le site inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, à 14h30. À cette heure-ci déjà, de nombreuses animations musicales leur étaient proposées avec les Redstar Orkestra, les Traines-Savates et la Fanfare Viagem Samba. Et puis, il y avait l'arbre à vœux, les fabuleux "facteurs d'amour", les installations plastiques et aériennes imaginées par "Aérosculpture" et le marché sucré. De quoi patienter jusqu'à 18h30, heure du spectacle son et feux.

Mais à 17h30, la plupart des spectateurs étaient installés, certains même sur des chaises, face au Pont du Gard.

30 minutes plus tard, toutes les lumières s'éteignent, les appareils photo s'allument, que le spectacle commence. La musique aux influences méditerranéennes démarre, les premiers feux partent dans le ciel au rythme du tempo. C'est beau. Bleu, rouge, vert, or, rose... La palette s'affiche sur le Pont, le tableau est superbe. Il y a aussi ces flammes et ces étincelles qui jaillissent. Les applaudissements ne se font pas discrets, un peu aussi parce que ça réchauffe. On aurait aimé que ça continue encore et encore. Pour certains même, ça aurait dû durer plus longtemps. "Finalement le trajet de la route aura été plus long que le spectacle", a-t-on pu entendre lors du chemin du retour vers le parking. 20 minutes seulement, mais reconnaissons-le de grande qualité.

Les Feux d'Hiver en images

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité