ActualitésEconomieEconomie.Polémique.

E.GIRAUDIER, CANDIDAT À LA CCI DE NÎMES : « L’UNION FAIT LA FORCE ! »

Les alliés d'Éric Giraudier se sont fait remarquer. Ce matin, lors d'une conférence de presse orchestrée dans l'établissement "Les 3 Maures", face aux Arènes de Nîmes, ils ont tenu à affirmer devant témoins leur soutien à celui qui a dû quitter ses fonctions de président (Medef) de la CCI de Nîmes suite à l'annulation des élections en novembre 2011. La liste des soutiens est longue, à tel point qu'il a fallu rallonger la table réservée à l'occasion de la conférence de presse.

"Une union presque exceptionnelle" s'est gargarisé Éric Giraudier. Et dans le fond, il n'a pas tort, car parmi ces fervents défenseurs, il peut compter sur Philippe Tamaï, président de la Fédération française du bâtiment du Gard, représenté ce matin par son vice-président Pascal Lacosta, mais aussi sur Éric Affortit, président CAPEB du Gard. Autrement dit, les deux organismes que l'on qualifie souvent d'ennemis, l'un se concentrant sur les grandes entreprises et l'autre sur les petites. "Nous avons besoin de travailler ensemble, main dans la main, du moment que cela va dans le sens de l'intérêt du département, des artisans et des commerçants. Nous suivons Éric Giraudier qui a déjà commencé un travail dans ce sens" précise Éric Affortit.

À Éric Giraudier de reprendre : "Ce scrutin est en total décalage avec les enjeux auxquels nous devons faire face". Oui mais voilà, il faut s'y soumettre tout de même. Et alors, la liste unique semble être l'option la plus concluante pour les troupes du président déchu. Encore faut-il qu'un certain Henry Douais (CGPME 30), celui-là même qui avait qualifié l'annulation des élections, de "victoire démocratique", celui aussi qui vient de quitter ses mandants à la mairie de Nîmes pour se consacrer à la CCI de Nîmes, soit d'accord. "L'union fait la force. Ceux qui recherche le clivage, la division, sont dans l'erreur et ne sont intéressés que par eux-mêmes. Nous n'avons rien à gagner en montant les entreprises les unes contre les autres. Nous devons nous rassembler dans l'intérêt général. Je ne serais jamais le président d'un clan. Nous restons sur notre idée d'une liste unique. Et s'il y en a deux, Henry Douais en portera l'entière responsabilité." C'est dit.

Le rassemblement, il semblerait que ce ne soit pas que des paroles. Dans ses troupes, Éric Giraudier, compte entre autres Martine Tiberino, co-fondatrice du tout jeune Collectif Gardois pour les Petites et Moyennes Entreprises, ancienne administratrice de la CGPME 30 et Danièle Paoli, actuelle représentante nationale des pharmaciens au sein de la CGPME. Toutes deux se disent CGPME de coeur tout en soutenant le camp adverse. "Je veux garder mon étiquette, je me sens tout à fait à l'aise avec ça. J'ai très bien été intégrée par l'équipe d’Éric Giraudier, un président qui a su casser les clivages. Et cela fonctionnait bien parce que nous avions une force de frappe, ce qui en période de crise est très important. Éric Giraudier avait instauré une bonne dynamique pour le commerce qui a malheureusement été freinée par l'annulation des élections" explique Danièle Paoli.

Une convention signée entre la CCI de Nîmes et Bouygues

Un exemple d'action portée par le président détrôné, le chantier du contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier attribué en début de semaine à Bouygues. "Après plusieurs mois de négociations, nous avions convenu avec le groupe Bouygues à une convention qui spécifie que 20% du montant du chantier serait alloué au travail des TPE et artisans du Gard. Ce qui représente la somme de 400 millions d'euros" confie Éric Giraudier précisant que la CCI de Nîmes jouerait le rôle d'intermédiaire entre Bouygues et les entreprises gardoises lors des préparatifs du chantier.

Le clan Giraudier, si clan il y a, présentera sa liste pour les prochains élections le 24 janvier prochain. Une liste qui a déjà subi quelques modifications comparée à celle de 2010 et qui se concentrera notamment sur la catégorie "commerce", celle qui avait échappé à Éric Giraudier lors des premières élections.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité