A la une

NOTRE-DAME-DE SANTA CRUZ À NÎMES : Se souvenir des jolies choses…

Les anciens habitants de Boukanéfis se sont réunis ce jeudi 17 mai à l'occasion du pèlerinage de l'Ascension de Notre-Dame de Santa Cruz. Photo DR/S.Ma

C'est une histoire que les moins de vingt ans ont peine à comprendre et pourtant c'est la leur. L'histoire de ces femmes, ces hommes, pour la plupart enfants autrefois qui sont nés en Algérie, au cœur du département d'Oran, dans les années 40, 30 etc. L'histoire de ceux que l'on appelle les Pieds-Noirs ou plus péjorativement les enfants de "colonisateurs", de ceux qui en 1962, après la proclamation de l'indépendance de l'Algérie (le 5 juillet 1962) ont dû quitter à la hâte les terres sur lesquelles leurs parents, grands-parents sont arrivés quelques années plutôt. Cette histoire, c'est leur vie, l'Algérie, leurs racines.

Des milliers de Pieds-Noirs venus de toute la France ont envahi le quartier de Nîmes-Courbessac pour participer à ce pèlerinage consacré à la Vierge Santa Cruz. Photo DR/S.Ma

Alors en ce jeudi 17 mai 2012, soit 50 ans après l'exode des Français d'Algérie, ils étaient encore des milliers venus de toute la France, à se rassembler dans le quartier de Nîmes-Courbessac, tout à côté du sanctuaire de Notre-Dame de Santa Cruz. Un quartier qui le temps d'une journée a vu le nom de ses rues rebaptisées par celui des villages d'Oran : Bel-Abbes, Mascara, Aïn-Témouchent, Bou-Henni, Aïn el turck, Colomb-Bechar etc, pouvait-on lire sur des panneaux. Parmi la foule, au bout de l'avenue Notre-Dame de Santa Cruz, face à la mosquée de Courbessac, un groupe de personne, tous originaires de Boukanéfis, partagent comme tous aux alentours, leurs souvenirs de cette enfance passée sur les terres algériennes. En chef de file, Norbert Biglietti, 70 ans, venu de Nice avec son épouse, Alice 69 ans, pour participer à ce traditionnel pèlerinage de l'Ascension à Notre-Dame de Santa Cruz à Nîmes. "Cette journée, c'est l'occasion pour les anciens d'Algérie de se retrouver, de raviver des souvenirs que l'on a tous en commun."

Boukanéfis et ses joyeux souvenirs d'enfance. Photo DR/S.Ma

 

Norbert, Alice, Josette, Jeanine et les autres, tous ont vécu à Boukanéfis, un village de quelques 2 500 âmes dont environ 200 européens, jusqu'en 1962, date à laquelle chacun à pris des directions différentes, s'éparpillant un peu partout en France : Tours, Perpignan, Nice, Avignon etc. Munis de leurs albums photos, ils se remémorent ensemble, ces jeux qu'ils faisaient dans la rue, les engueulades des parents trop sévères dirait-on aujourd'hui, les farces entre amis, ces communions, ces mariages, les amis se laissent aller à des éclats de rire. Ce jeudi 17 mai, on ne veut pas parler de la guerre, "une guerre absurde, peu glorieuse, presque tabou. Une histoire dont on ne parle que très peu à nos enfants" précise Alice Biglietti. Aujourd'hui on veut se souvenir des belles choses : "Il ne s'agit pas de la guerre, il n'y a plus de rancœur, tout ça s'est fini. Ce pèlerinage, c'est le plaisir de se rassembler pour revivre ce qu'a été notre enfance.

L'histoire du pèlerinage de l'Ascension de Notre-Dame de Santa Cruz

Suite à l’exode de 1962, la statue de la Vierge de la Chapelle de Santa Cruz d’Oran a été amenée par des fidèles à Nîmes-Courbessac. Afin que les familles puissent se retrouver pour le traditionnel pèlerinage -- instauré en 1849 qui conduisait les fidèles jusqu'au sommet du djébel Murdjadjo, où se trouvait le château bâtit par le marquis Santa Cruz -- une annonce avait été diffusée dans un journal spécifiant que la Vierge se trouvait à Nîmes. "L'histoire dit que près de 200 000 personnes s'étaient ainsi rassembler à Nîmes pour participer au pèlerinage." raconte Norbert Biglietti. Et depuis la tradition perdure...

Rendez-vous à 14 heures à Nîmes-Courbessac pour le traditionnel pèlerinage de l’Ascension de Notre-Dame de Santa Cruz.


 

 

 

Vous aimeriez aussi

7 réactions sur “NOTRE-DAME-DE SANTA CRUZ À NÎMES : Se souvenir des jolies choses…”

  1. Bravo pour la journaliste elle est jeune est sérieuse dans son travail
    elle a fait son reportage objectivement. Elle merite que sa passion de journalisme se poursuive sans faille. Toutes mes félicitations.

  2. Merci a cette jeune journaliste pour ce beau commentaire. Elle a avec notre chef de file Norbert fait le tour de nos 2 vies avant et apres 1962.Nous lui donnons rendez vous l’annee prchaine.
    Toutes mes felicitations et tres longues carriere.

  3. Merci a cette jeune journaliste qui nous a longuement ecoute pour realiser ce reportage
    Pour ma part c’est un tres beau cadeau. Tous mes voeux de reussite pour l’avenir. Colette

  4. Grâce à Stéphanie qui a si bien su traduire la joie et lebonheur
    des retrouvailles des enfants de BOUKANEFIS , « ObjectifGard » est maintenant connu même par ceux qui n ‘ ont pu venir à Courbessac cette année.
    Elle sera toujours la bienvenue parmi nous .
    Norbert

  5. A l’occasion de la nouvelle annee 2013, je viens presenter une longue vie au journal et tous mes voeux les plus sinceres a toute l’equipe et plus particulierement a Stephanie qui a su etre patiente et ecouter notre histoire pour en faire un tres bel article lors du pelerinage de Notre Dame de Santa Cruz a Nimes le 17 mai 2012. Nous lui donnons RDV cette annee. A bientot. Colette

  6. pour 2013 j’etais a nimes pour l’ascension et porteur de la vierge dee santa cruz j’etais dans le dernier groupe de porteurs si vous avez pris des photos ou film je serais heureux d’avoir une ou des copies merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité