Actualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

LÉGISLATIVES 2012 : Le soutien du président de la région Christian Bourquin à la candidate Françoise Dumas

Si tant est que Françoise Dumas, candidate socialiste aux élections législatives dans la 1ère circonscription du Gard, ait besoin d'un soutien, elle en a reçu un de poids en la personne de Christian Bourquin, président du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon. Ce mardi, à 17 heures, les deux politiciens ont arpenté les rues du quartier Pissevin, à Nîmes, à la rencontre des habitants.

Après quelques poignées de main chaleureuses, le président et la candidate se sont installés, côte à côte, au beau milieu du café Otomatic, improvisé pour l'occasion en salle de conférence. Devant une vingtaine d'habitants du quartier, essentiellement des représentants d'associations, Françoise Dumas et Christian Bourquin ont eu à présenter leur programme dans une ambiance animée. "Ici, les gens ne savent même pas qu'il y a des élections dimanche", rappelle l'un des habitants du quartier. "Sarko, on l'a foutu dehors, maintenant on s'en fout ", lance un autre.

Françoise Dumas, à gauche, en compagnie de Christian Bourquin, à droite.

Françoise Dumas prend la parole en première et fait un triste constat : "C'est un quartier avec un potentiel énorme mais il n'a pas fait l'objet de suivi. Il n'y a pas de centre social, le quartier est dégradé, la zone franche inexploitée. On réclame des choses depuis des années." Devant des riverains qui se sentent abandonnés par les hommes politiques, le discours fait mouche. Elle s'attaque ensuite à celui qu'elle considère comme son principal adversaire, le candidat sortant Yvan Lachaud, représentant officiel de la droite : "M. Lachaud, qui mangeait avec Sarkozy tous les mardis, qu'est ce qu'il vous a apporté ? Qu'est ce qu'il a fait pour vous ? Il n'a rien fait !"

Christian Bourquin enfonce le clou : "Souvenez-vous qu'Yvan Lachaud est le premier adjoint de la municipalité, celle que vous critiquez tant depuis tout à l'heure. Il faudra s'en souvenir dimanche en mettant le bulletin dans l'urne". Le public, qui semble acquis à sa cause, jubile. Puis, pendant de longues minutes, le président du Conseil Régional répond aux questions, évoque son initiative du train à un euro et conclut en apportant son soutien à Françoise Dumas, presque éclipsée par la grandiloquence de l'élu.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité