Actualité générale.Actualités

NÎMES : Au centre de rétention, le collectif « imposons nous » voit la vie en rose

Le collectif "Imposons nous" repeint le portail du centre de rétention en rose - DR INT

Jeudi, en début d'après-midi, une trentaine de personnes du collectif national "imposons-nous", s'est regroupée devant le centre de rétention de Nîmes. Vêtus de combinaisons blanches, pots de peinture rose et pinceaux en main, les membres s'approchent de l'entrée du centre. A coups de slogans engagés :"Solidarité avec les sans-papiers", ils donnent de grands coups de pinceaux sur le portail blanc. Seulement, l'atelier peinture ne va pas durer bien longtemps. Les policiers arrivent et confisquent les pinceaux. Les grands enfants rentrent chez eux.

Mais au-delà de ce geste symbolique, le collectif voulait faire passer un message. "L'objectif était de dire à ce gouvernement que le changement de propriétaire ne nous satisfait pas. L'idée, c'est de repenser complètement la politique d'immigration en mettant fin au système rétentionnaire, à un système qui a montré toutes ses limites", explique Jean-Paul Nunoz, un porte parole du collectif. Puis, l'homme se projette déjà vers l'avenir :"On va trouver de nouvelles cibles. Mais on ne veut plus de rétention, ni de politique du chiffre." Manuel Valls qui, dans un entretien au journal Le Monde, a déclaré "qu'être de gauche ne signifie pas régulariser tout le monde", sera content de l'apprendre.

TD

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité