Actualité générale.Actualités

AQMI Le Gardois Daniel Larribe et les trois autres otages menacés de mort

Daniel Larribe, enlévé il y a deux ans au Niger.
Daniel Larribe, enlevé il y a deux ans au Niger.

"Cette initiative folle n'aura pas seulement pour conséquence la mort des otages, mais noiera la France toute entière dans les marécages de l'Azawad (Nord du Mali), ce qui aura pour conséquence pour elle et pour son peuple davantage de malheurs et de drames." Dans un message publié hier, mercredi 19 septembre sur un site mauritanien, Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) met en garde le Gouvernement français qui a fait la promesse d'aider l'armée malienne à reconquérir le nord occupé depuis cinq mois par différents groupes islamistes. Le président de la République, François Hollande, avait même annoncé  au mois d'août que la France appuierait "logistiquement cette intervention" si elle était organisée "dans le cadre de la légalité internationale." Les conditions de ce déploiement sont pour l'heure toujours étudiées par les États d'Afrique de l'Ouest.

Mais pour Aqmi, l'intervention de la France pourrait en coûter la vie des otages,  quatre Français dont un Gardois Daniel Larribe, enlevés en 2010 au Niger. L'organisation qui a adressé ce message aux familles des quatre Français, des salariés du groupe nucléaire Areva, se dit toutefois ouverte "aux négociations". "C'est le gouvernement français qui a fermé la porte aux négociations et continue de mettre en danger la vie de vos fils (...) Au contraire, nous sommes toujours ouverts à la négociation (...) nous attendons de votre gouvernement qu'il fasse le premier pas, juste en prenant contact avec nous, afin de pouvoir tenir ses dernières promesses et assurances aux familles."

S.Ma

 

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité