Actualité générale.Actualités

MONDIAL DE L’AUTO: Les Alèsiens en terre parisienne

Le Mondial de l'auto, immanquable rendez-vous des fous du volant et de l'innovation, se déroule à Paris jusqu'au 14 octobre. Parmi les exposants : notre pôle Mécanique d'Alès, venu dévoiler ses avancés technologiques et rapporter quelques cartes de visites… Bien précieuses pour poursuivre son développement! 

" Nous avons aidé l'École des mines d'Alès qui n'avait pas les moyens d'aller au Mondial de l'Automobile… Et puis, nous nous sommes dit 'pourquoi pas'… Cela est une bonne occasion de nous faire connaitre et de développer de nouveaux partenariats avec des entreprises", explique Bernadette Price, directrice de la communication du Pays Cévennes. Les centaines de milliers de visiteurs du Salon peuvent découvrir jusqu'au 14 octobre," ce formidable outil", créé en 1995 sous l'impulsion du maire, Max Roustan.

"C'était un pari de fou qu'à lancé le maire ! Personne n'y croyait", rajoute Bernadette Price. A l'époque, Alès sortait des mines, le chômage explosait… Avec un investissement au départ de 90 millions de francs, le pôle Mécanique, qui appartient à la communauté d'agglomération du Grand Alès, est devenue au fil du temps, une plateforme évolutive composée de plusieurs circuits. " Des pistes de rallye, de vitesse, des espaces pour les entreprises… Le Pôle est "une coquille vide", une structure (…) Les entreprises locales et extérieures sont alors venues essayer des modèles et cela a permis de créer une dynamique de développement économique", précise-t-elle. "D'ailleurs, le circuit vitesse est loué 320 jours par an."

Labéllisé par l'Etat "système productif local" ( SPL), une centaine d'entreprises gravitent autour de la structure. On y retrouve l'entreprise SOBEN qui fabrique des amortisseurs, l'équipementier Crouzet, le groupe SNR, mais aussi le constructeur,  PGO, 4ème français qui a mis au point une voiture électrique Hemera !

Avec un budget de fonctionnement de plus d'un million, le Pôle projette d'étendre sa piste de vitesse et se positionne vers la "mobilité durable". Un tournant qui lui a permis d'accueillir, tous les deux ans, les Rencontres Internationnales Ecologiques.  Cette activité tournée vers l'avenir a pour objectif de régénérer le pôle et de répondre en partie aux 16% de chômage de la ville.

La Mondial de l'Auto est donc l'occasion de trouver de potentiels partenaires. "On fait du business" (…) Cela représente un gisement potentiel de contacts", conclut Bernadette Price. Résultat le 14 octobre, pour savoir si cette étape parisienne a porté ses fruits dans le sud..

 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

1 commentaire sur “MONDIAL DE L’AUTO: Les Alèsiens en terre parisienne”

  1. ….. tous les deux ans, les Rencontres Internationales Écologiques.

    Je dois vous apprendre car vous ne semblez pas le savoir que ce fameux pôle mécanique est construit sur une vaste décharge sauvage contenant nombre de produits toxiques et extrêmement polluants.

    C’est le même monsieur (Roustan) que vous citez dans votre article qui est à l’origine de cette vaste cochonnerie.
    Notez bien que je suis à votre entière disposition pour vous parler de ce problème.

    M Hummel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité