Actualité générale.Actualités

LE FLOP Le chômage persiste et signe en Languedoc-Roussillon

Photo DR/Fin septembre 2012, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi en catégorie A (personne sans emploi) en Languedoc-Roussillon s'établit à 166 363. Ce nombre est en hausse de 1,2 % par rapport à la fin août (soit +1 912 inscrits). Sur un an, il augmente de 10,5 %. En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A augmente de 1,6 % par rapport à la fin août (+10,1 % sur un an).

En ce qui concerne le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C (c'est-à-dire sans emplois et temps partiels), le chiffre s'établit à 233 640 fin septembre 2012. Il est donc stable par rapport à la fin août (soit +47 inscrits). Sur un an, il augmente de 9,6 %. Au niveau national, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A, B, C augmente de 0,5 % par rapport à fin août (+8,3 % en un an).

Du côté des départements

S'agissant de la catégorie A, par département, le nombre de demandeurs d'emploi varie en septembre 2012 par rapport à la fin août entre +0,9 % et +3,8 % : Aude : +1,7 %, Gard : +0,9 % et enregistre ainsi une progression sur un an de + 10% avec 43 532 chômeurs au total. L'Hérault : +1 %, la Lozère : +3,8%, les Pyrénées-Orientales : +1,4 %.

S'agissant des catégories A,B,C, par département, le nombre de demandeurs d'emploi varie en septembre 2012 par rapport à la fin août entre -0,3 % et +0,2 % : Aude : +0,1 %, Hérault : +0,1%, Lozère :-0,2%, Pyrénées-Orientales : +0,2 %. Le Gard enregistre lui un chiffre négatif -0,3 % soit 61 356 en septembre 2012 pour 61 532 chômeurs en août 2012. En un an, le chômage a enregistré une hausse de + 8,4% dans le département.

Ce qu'on en dit au ministère du Travail et de l'Emploi

"L’objectif d’enrayer d’ici fin 2013 cette hausse, et d’inverser ainsi la courbe du chômage sera atteint par la mise en œuvre concrète des réformes prévues dans la feuille de route sociale [...], commente-t-on au ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. Dès le début novembre, les premiers emplois d’avenir seront signés pour répondre à la situation des jeunes sans emploi et sans formation (100 000 emplois prévus pour 2013, Ndlr)." Ce à quoi s'ajoute un projet de loi sur le contrat de génération qui sera "présenté dès le 12 décembre au conseil des ministres pour permettre son déploiement début 2013, avec l’objectif de 500 000 embauches de jeunes en CDI au cours des prochaines années et le maintien dans l’emploi de 500 000 salariés plus âgés." Et puis, il faudra compter sur le combat du ministère pour une meilleure « sécurisation de l’emploi » , dont les négociations devraient aboutir d'ici la fin de l'année "pour offrir une plus grande sécurité aux parcours professionnels."

S.Ma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité