A la uneActualité générale.Actualités

NÎMES : Ces Nîmois qui ont marqué l’Histoire française!

Antoinette Guillierme / DR.
Cimetière protestant, Nîmes.

Nimeño, Rossel ou encore Fanfonne… De grandes personnalités, qui ont marqué l’Histoire de France, sont enterrées à Nîmes. A l’occasion de la fête le la Toussaint, Objectifgard vous invite à découvrir ces illustres personnages…   

Commémorer, se rappeler du souvenir de quelqu’un ou d’un évènement important… A l’occasion de la fête des morts, le lendemain de la fête de la Toussaint, Objectifgard retrace le parcours de nos illustres enterrés à Nîmes. Des illustres, dont nombreux sont protestants, Nîmes étant historiquement leur fief.

Nimeño : de l’épopée à la tragédie

Nimeño

Pour ouvrir cette séquence, commençons d’abord par un personnage qui est encré  dans toutes les mémoires gardoises : Christian Montcouquiol, ce matador, plus connu sous le pseudonyme Nimeño. « Il a marqué la tauromachie française (…) C’était l’un des meilleurs, il a pris l’alternative à Mexico et à Madrid « , explique Georges un proche du torero, qui s’est rendu hier, au cimetière de Saint-Baudile, pour se recueillir sur sa tombe. « C’était un personnage gentil et extrêmement attentif« , se souvient-il. Sous le feu des projecteurs durant des années, c’est une fin tragique qu’a connu le Gardois. En 1989, « un taureau l’a bousculé violemment, et il a été propulsé en l’air. Le torero est tombé la tête la première, il a été touché aux cervicales et s’est retrouvé paralysé« , explique, rempli d’émotion, Georges. 3 ans après cet accident, Nimeño se donna la mort.

Fanfonne Guillierme, la « Dame de Camargue » !

Une femme dans un milieu d’hommes ! Une femme qui, à elle toute seule, illustre la Camargue… Née en 1895, cette

Antoinette Guillierme / DR.

Parsienne s’épris des taureaux, lors de ses vacances dans la résidence familiale de Camargue. A 9 ans, le destin d’Antoinette Guillierme pris un tournant décisif : suite à l’incendie de l’entreprise de son père, elle dut rejoindre définitivement Aimargues. Surnommée « la grande Dame de Camargue », c’est à force de persévérance et de volonté que Fanfonne, créa sa propre manade. C’est elle qui fut à l’origine de la reconnaissance du cheval de Camargue en tant que race par les haras nationaux. Une grande dame sur laquelle nous pouvons méditer…

Rossel, fusillé pour ses convictions républicaines

Un devoir de mémoire s’impose pour Louis Rossel. Issu d’une famille bourgeoise protestante nîmoise, ce descendant camisard cévenol, colonel de l’armée française  fut l’un des principaux acteurs de la Commune de Paris. Une période insurrectionnelle de l’histoire de France qui naquit en réaction de la capitulation de Paris, dans la guerre franco-prusse. L’insurection dont Louis Rossel faisait parti, établie à Paris un modèle de quasi autogestion. Les communards s’opposaient au gouvernement, et notamment à la figure d’Adolphe Tiers.  Louis Rossel accusait le président de la IIIème République de trahir la patrie en voulant rétablir la monarchie… Après la chute de la Commune, Adolphe Tiers laissa le choix à Louis Rossel : rester en vie mais s’exiler de la France ou rester dans l’hexagone et mourir. Louis Roussel décida de rester… Il se fit fusiller à l’âge de 27 ans.

Francis Ponge et Jean Reboul, nos grandes plumes nîmoises 

Jean Reboul / DR.
Jean Reboul / DR.

Finissons ce voyage sur une touche de poésie avec nos grands écrivains Jean Reboul et Françis Ponge. Deux hommes aux personnalités bien distinctes. L’un est catholique, royaliste. L’autre : militant communiste et délégué syndical. Née en 1899, Francis Ponge quitta Paris pour rentrer dans la Résistance. Original, le poète reste célèbre pour son oeuvre Le Parti des choses, dans laquelle il dissèque les objets du quotidien… Il fut récompensé, tardivement en 1984, par le Grand Prix de l’Académie française.

Jean Reboul, lui est né à Nîmes en 1864. Il s’est rendu célèbre avec les poèmes : Le Dernier jour et L’Ange et l’enfant paru en 1828. Plusieurs grands noms de la poésie, Chateaubriand, Lamartine, Alexandre Dumas, vinrent en terre nîmoise lui rendre visite.

Coralie Mollaret

coraliemollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

2 commentaires

    1. Effectivement: « A l’occasion de la fête des morts, le lendemain de la fête de la Toussaint, ObjectifGard retrace le parcours de nos illustres enterrés, à Nîmes ».
      Cordialement,
      Objectif Gard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité