A la uneActualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

ELECTIONS UMP : Procurations blanches dans le Gard ? Les élus locaux démentent et appellent au calme !

Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, hier soir lors du dépouillement.
Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, hier soir lors du dépouillement.

La petite bombe a été lâchée, hier soir par Bernard Debré, alors qu'une tempête politico-médiatique commencait à s'abattre sur F.Fillon et J-F Copé, tous deux candidats à la présidence de l'UMP et impossible à départager ! Le député parisien et soutien de François Fillon a affirmé qu'il y avait des "anomalies très flagrantes (…) dans un certain nombre de départements" : "Dans l'Oise, dans le Gard il y a énormément de procurations qui sont arrivées dont certaines en blanc. Tout cela est assez bizarre". 

Des gueguerres intestines… 

Ces déclarations, sont la réponse de Bernard Debré aux accusations de fraudes émises par le "camps Copé", avant même la clôture du scrutin, hier soir.  Première à dégainer : Michèle Tabarot, candidate au secrétariat générale de l'UMP aux côtés du maire de Meaux qui a fait part sur BFMTV : «de grosses difficultés dans les bureaux de vote des Alpes-Maritimes». «Sur Nice, nous avons eu des difficultés avec des procurations vierges qui étaient distribuées à l'intérieur du bureau de vote pendant le déroulement du scrutin, et puis de fausses procurations aussi, qui ont d'ailleurs été saisies par l'huissier». Un mélodrame qui n'est pas sans rappeler le congrès du PS en 2008 et les luttes intestines entre Martine Aubry et Ségolène Royale, candidates à la tête de la fédération socialiste.

Joint par téléphone, Mr Sérafino, responsable départemental des élections, dément ces accusations : " Il y a un peu  moins de 20% de procurations, justifiées par des pièces d'identités. Soit 455 procurations des  2.439 votants pour 4.163 inscrits (...) Le procés verbal de l'élection a été validé sans problème. Je pense que Mr Debré voulait parler peut-être du Var, mais pas du Gard".

Du côté des élus, personne n'a entendu parler d'éventuelles fraudes..."Je ne sais pas d'où il sort cela, mais je ne suis pas au courant", explique Richard Tibérino, soutien à Jean-François Copé. Laurent Burgoa, soutien local à l'ancien Premier ministre, a affirmé "ne pas savoir". Le conseiller général UMP en profite pour appeler "à la prudence dans les déclarations de certains". D'ailleurs, "Bernard Debré n'était pas sur place", fait-il remarquer. L'élu local n'est pas le seul à vouloir sonner la fin de la récréation : ce matin, le maire de Bordeaux, Alain Jupé, a pris de la hauteur. Se posant comme médiateur entre les deux candidats, il a appelé  à "calmer le jeu entre les partisans" et  à laisser travailler la commission.

…Qui font le lit du Front national

 "Les débats de certains à l'échelle nationale ne donnent pas une bonne image de la classe politique", rajoute Laurent Burgoa. De quoi faire le lit des partis protestataires : hier Louis Aliot en a profité pour ouvrir les bras aux éventuels électeurs UMP : " c'est un scénario qui ne nous est pas désagréable (...) Beaucoup d'adhérents de l'UMP, devant ce spectacle, en tireront les conclusions et rompront avec leur ancienne famille pour se battre à nos côtés".

Le premier exercice de démocratie militante de l'UMP s'apparente à un échec… "Si j'avais un message à passer ce serait un tandem Fillon Copé", s'amuse Richard Tibérino. Depuis ce matin, 10H30, la commission interne (Cocoe) tente de départager les deux prétendants au poste de président de la fédération UMP. Affaire à suivre!

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

 

ggg

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

1 commentaire sur “ELECTIONS UMP : Procurations blanches dans le Gard ? Les élus locaux démentent et appellent au calme !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité