A la uneInsolitePersonnalités.Santé.Société

NÎMES : Quand un docteur pose son regard sur l’hôpital Carémeau

La scène est inhabituelle. Ce jeudi, dans le hall sud de Carémeau, à quelques mètres de l’accueil principal de l’hôpital nîmois, un docteur signe des dizaines d’autographes. Entouré par ses fans, il est difficile de le distinguer. En s’approchant, on découvre que l’homme en blouse blanche n’est ni Georges Clooney, le célèbre docteur Ross d’Urgences, ni Patrick Dempsey, le docteur Sheperd de Grey’s Anatomy. En réalité, la vedette du jour n’est pas une star américaine, n’a jamais joué dans un film ou une série. Son nom à lui, c’est Rémi Targhetta et il est praticien hospitalier à Carémeau. Si le médecin attire les curieux, c’est grâce à son œil, à son regard différent sur l'hôpital dans lequel il travaille. Depuis plus de deux ans, ce passionné de photos, a « shooté » l’hôpital sous toutes ses coutures, dans des angles méconnus, des passages insolites. Il a aussi eu l’idée de se mettre à la place du malade, comme il l’explique : « Mes photos, c’est la vision du patient. Il s’agit peut-être d’empathie visuelle. Je remercie les patients qui ont accepté que je m’approche d’eux dans des moments difficiles et délicats ».

Le docteur Targhetta en pleine séance d'autographes

Accrochées le long du mur de l’hôpital, le visiteur peut dès maintenant venir découvrir les 52 photographies de cette exposition baptisée « Points de vues » où, au fil des images, on apprend à connaître un peu mieux cet hôpital construit dix ans plus tôt par l’architecte Aymeric Zublena, venu comme Jean-Paul Fournier rendre hommage au travail du docteur-photographe. « Tout ce que vous voyez là, explique l’architecte, parle de la question de la beauté : d’une perspective, d’une échappée vers le ciel, de la silhouette d’un visiteur ». Ça parle aussi d’amour pour un hôpital, pour une profession et pour des patients. A découvrir en « urgence »…

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité