A la uneActualité générale.Actualités

NÎMES En colère, les parents de l’école La Placette font la leçon aux élèves

Ce lundi 11 février, une trentaine de parents d'élèves en colère ont investi les classes de l'école de La Placette. Photo DR/S.Ma

Décidément, l'élaboration de la carte scolaire pour la rentrée 2013-2014 cause bien des soucis aux Nîmois. Après Georges-Bruguier, Jean-Moulin ou encore Jean-Zay entre autres, c'est autour de l'école de La Placette dans le centre-ville de Nîmes de voir débarquer dans ses couloirs une horde de parents d'élèves en colère. Une nouvelle fois en cause, l'annonce de la suppression d'un poste dès la rentrée prochaine.

Le calcul est simple : 185 élèves (sans compter les 50 élèves de maternelle qui passeront l'an prochain en CP) moins un poste de professeur égale des classes surchargées et par conséquent des élèves en difficulté ! "À ce jour, les classes de l'école comptent un minimum de 17 élèves pour les CP et un maximum de 29 pour les CM2. Actuellement avec ces effectifs, nous pourrions déjà être en ZEP (zone d'éducation prioritaire) si le collège Feuchères dont nous dépendons ne s'y opposait pas, commente Yves Carel, porte-parole des parents d'élèves. Et si la suppression du poste est validée, la situation s'aggravera avec, si nous répartissons les élèves de manière cohérente, une classe de CP qui passerait à 25 élèves, une classe de CE1 à 29 et la création d'une classe double CP-CE1, ce qui serait dramatique." Et cela sans prendre en compte les primo-arrivants, des élèves venus de l'étranger qui ne maîtrisent pas forcément la langue française. "Ces conditions d'enseignement ne sont pas confortables ni pour les professeurs, ni pour les élèves dont 50% sont en difficulté au CP, 40% au CE1 et 33% du CE2 au CM2."

Photo DR/S.Ma

Alors les parents d'élèves ont décidé de prendre les choses en main. Et dès ce lundi matin, ils ont pris le chemin de l'école, non pas pour y déposer leur(s) enfant(s) mais pour les accompagner jusque dans leur classe et leur faire la leçon sur leur mobilisation. "Nous leur expliquons notre mouvement pour qu'ils comprennent ce qui se passe. Ce n'est ni contre eux, ni contre les professeurs mais contre une carte scolaire qui risque de perturber leur avenir." Et c'est avec beaucoup d'entrain que les élèves assis derrière leur bureau ont repris en cœur : "On est en colère !" La leçon a bien été retenue.

Le mouvement des parents d'élèves de La Placette se poursuivra tout au long de la semaine, avec une petite interruption demain, mardi 12 février, pour cause de grève (nationale) des professeurs contre le projet sur les rythmes scolaires. Dès mercredi, ils manifesteront devant l'Inspection académique du Gard à Nîmes avant d'être reçus. Jeudi et vendredi, rebelote, ils investiront de nouveau les classes de l'école dans l'attente de la révélation définitive de la carte scolaire 2013-2014 au terme du CDEN (Conseil départemental de l'éducation nationale) le 18 février prochain.

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

 

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité