Actualité générale.Actualités

HARIBO UZÈS Peu d’avancée dans les négociations, les salariés restent en grève

(Photo Anthony Maurin).

Après leur repos dominical, les ouvriers de la société Haribo à Uzès reprendront lundi le chemin du travail. Mais ils n’effectueront pas leur journée complète. Répondant à l’appel à la grève lancé par la CGT, ils débrayeront deux heures durant. Ils feront aussi l’impasse sur les heures supplémentaires ainsi que celles de nuit et la journée du samedi. C’est comme ça depuis mercredi dernier et jusqu’à nouvel ordre, ce planning ne changera pas. Jusqu’à ce qu’ils obtiennent gain de cause face à une direction qui se montre des plus coriaces. Haribo voulait sucrer près de 4 000€ de primes d’intéressement aux salariés ainsi que des centaines d’euros de prime sur les bénéfices de la société. « Des négociations ont été ouvertes hier, avec la direction. Sur les 4 000€, elle revient sur ces chiffres en nous accordant 350€ de primes d’intéressement » affirme Jérôme Maurin, délégué du personnel à Uzès (CGT) et membre du CE. Insuffisant ! Le mouvement de grève est reconduit à ce lundi 11 mars et ce pour une durée indéterminée.

S.Ma

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité