A la uneActualité générale.Actualités

ALÈS Le 7ème Salon de la moto : Des mots et des démos…

La Forty Eight. Photo DR/S.Ma
La Forty Eight aux couleurs des années 70. Photo DR/S.Ma

Les deux roues et même les quatre roues, les quads bien entendu, ont fait leur entrée ce samedi 20 avril dans la grande salle du Parc des expositions d’Alès à l’occasion du 7ème Salon de la Moto (Ouvert jusqu’à ce dimanche). Les principales marques y sont représentées de Triumph en passant par Ducati mais aussi Kawasaki parmi tant d’autres. Des « machines » à l’équipement, gants, lunettes et même foulards aux couleurs de l’Amérique, tout est présenté sur ce Salon. Mais il faut bien l’avouer, cet univers de caoutchouc, d’essence et de huile pour moteur ne laisse qu’une très petite place à la gente féminine. Les femmes sont pour la plupart accrochées aux bras de leur mari, jetant des regards curieux à droite à gauche. Et pourtant, elles sont de plus en plus nombreuses à chevaucher leur propre moto, parole de Xavier Guerin, responsable commercial à Macadam Moto (Montpellier) spécialisé dans la Harley-Davidson. « Les femmes constituent une part de plus en plus importante dans marché de la moto. Elles ne veulent plus être assises sur la place du passager. » Eh oui, les femmes n’ont besoin de personne, même pas de leur mari, en Harley-Davidson. Est-ce pour cela que la marque née en 1903 dans le Wisconsin aux États-Unis, a lancé cette année des modèles à paillettes très « girly » ? Ce ne serait peut-être pas un hasard. « Harley-Davidson colle toujours à la tendance. Le Candy Custom (les paillettes) aux coloris très années 70 très appréciés par nos clients et clientes » explique le responsable commercial les mains posées sur le réservoir de la moto la plus vendue par la marque américaine : La Forty Eight 1 200cc. Ce modèle sorti en 2010 plaît par son allure à la fois élégante et « sporty ». « Cette moto a un petit réservoir, de petits pots, mais deux grosses roues. Comme toute la gamme Harley-Davidson, elle est idéale pour partir en balade. » Car les courses de vitesse, ce n’est pas que cherche la marque. « L’état d’esprit chez Harley-Davidson, c’est la cool attitude » s’amuse Xavier Guerin. Bon, certes c’est un peu moins « cool » quand il faut passer à la caisse. Car pour s’offrir une Forty Eight parée du Candy Custom qui plus est, il vous faudra débourser un peu plus de 11 000€.

Plus un mot, place aux démos

À 16 heures, alors que le ciel a bien voulu suspendre quelques minutes ses averses, deux cascadeurs, l’un Hongrois, Angyal Zolota, l’autre Ecossais, Kevin Carmichael, ont chevauché leurs montures motorisées pour une petite démonstration sur la piste glissante du parking du Parc des expos.

En images…

S.Ma

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité