Faits DiversJustice

ALÈS En conflit avec Cora pour des croissants impayés, l’ex-vigile gagne 40 000€

Photo d'illustration DR/
Photo d'illustration DR/

Rappel des faits. Une viennoiserie a coûté la place d’un agent de sécurité de l’enseigne installée le long du Quai du Mas d’Hours dans la capitale cévenole (Lire ici). Le vigile de l’Hypermarché Cora aurait mangé deux croissants que lui aurait avancé la vendeuse de la boulangerie. Les quelques euros devaient être rendus dans la journée. Oui mais voilà, la direction qui a jugé ce fait comme « une faute grave » a aussitôt notifié son licenciement.

L’ex-agent de sécurité de Cora avait alors saisi les prud’hommes au mois de février réclamant la requalification de son licenciement pour “faute grave” en “sans cause réelle et sérieuse”, ainsi que le versement d’indemnités. Le vigile a eu gain de cause hier. D’après nos confrères du Midi Libre, la direction de Cora Alès a été condamnée à verser 40 000 euros à son ancien salarié.

S.Ma

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité