Actualité générale.Actualités

NÎMES : Du soleil, des moutons et des produits du terroir aux Journées Méditerranéennes des Saveurs

Journées Méditerranéennes des Saveurs
Journées Méditerranéennes des Saveurs

Le Sénateur-Maire de Nîmes Jean-Paul Fournier avait présenté ces Journées Méditerranéennes des Saveurs comme le « Salon de l’Agriculture » à la gardoise. C’est vrai qu’il y avait quelques similitudes avec le salon annuel de la Porte de Versailles le long de l’avenue Feuchères et sur l’Esplanade Charles de Gaulle. La simplicité et la chaleur humaine des exposants, par exemple. L’attrait toujours très fort du public pour les animaux. Et toute une flopée de petits stands proposants des produits du terroir.

Il était agréable de se promener ce samedi après midi aux Journées Méditerranéennes des Saveurs

Dans les tentes, beaucoup de vignerons mettaient en avant leur production et n’hésitaient pas à servir un petit verre au passage. Pour la route. On a vu aussi des producteurs de châtaignes, de confitures. On pouvait s’arrêter déjeuner à l’espace restauration ou préférer une soupe à l’oignon (4 euros le bol), des escargots à la cévénole (6,5 euros le petit bol) ou, plus insolite, des brochettes d’escargots à la plancha !

Deux vaches de la race Texas Longhorn

Les stars de ces Journées Méditerranéennes des Saveurs ont été les animaux. Les moutons, bien sûr, les oiseaux en cage, aussi, mais encore ces deux vaches de la race Texas Longhorn. Cette lointaine cousine américaine de la charolaise a fait sa réputation sur ses cornes qui peuvent atteindre 2,50m d’envergure.

Journées Méditerranéennes des Saveurs

Enfin, ce week-end consacré aux Journées Méditerranéennes des Saveurs permettait également d’apprendre en s’amusant. Des étudiants en BTS viniculture et oenologie du lycée agricole de Rodilhan ont préparé une animation qui a déplacé les foules. Il s’agissait dans un premier temps de sentir un vin et de retrouver l’odeur qui s’en approche le plus dans une cave à arômes (comme sur la photo ci-dessus). Olivier, l’un des étudiants, a trouvé aux visiteurs un certain talent : »Ils doutent beaucoup de leurs capacités en arrivant mais ils s’en sortent très bien« .

Et pour ceux qui ont tout raté, bonne nouvelle : ça recommence demain !

TD

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité