A la uneActualité générale.Actualités

L’ÉTÉ AU QUARTIER. Escapade en images à Pissevin

D.R/
D.R/R.
D.R/R.S.

A l'heure où le chassé-croisé bat son plein, certains Nîmois restés à quai poursuivent leur vie, tranquille ou mouvementée, à l'ombre des arènes. Objectifgard s'est arrêté cette semaine dans le quartier de Pissevin pour voir ce qu'il s'y passait…

En plein cagnard, le stade de football n'attire pas es foules.
En plein cagnard, le stade de football n'attire pas les foules. D.R/C.M

Pissevin. Un quartier de l'ouest de Nîmes, dont les immeubles construits dans les années soixante accueillent toujours des populations d'origine étrangère, maghrébine et plus récemment comorienne. "Mais nous sommes bien français", assure fermement Rachid Sekkar, 31 ans, natif de la ZUP Sud. "Français" et surtout "nîmois", ces gentilés sont brandis avec fierté, tout comme les pays dont leurs parents sont issus. En un petit tour de voiture, Rachid l'autochtone, dévoile les différentes infrastructures qui composent son lieu de vie. "Il y a un grand complexe sportif, un stade de foot et une piscine. Mais avec le ramadan, pas sûr qu'il y ait grand monde", explique-t-il. Le ramadan, une période de jeûne et d'abstinence opérée la journée par les croyants de religion musulmane. Cet après-midi là, si le stade de football est désert, quelques courageux se sont aventurés sur le bitume du terrain de basket, à l'ombre d'arbres touffus.

Au coeur du quartier, le centre de loisirs des Mille Couleurs ne chôme pas. Sorties culturelles, séjours et même permanence administrative, l'association s'active pour divertir la jeunesse. Cette année, un nouveau directeur a repris les rênes du centre. Arrivé en juin, Johan Mutin a mis le paquet sur les activités proposées aux enfants de 6 à 12 ans.

D.R/C.M
De gauche à droite : Mounir, Johan et Rachid. D.R/C.M

Exit les sorties consuméristes, pour des questions de moyens et d'orientation pédagogique, le directeur préfère que ses petits découvrent les vestiges romains et autres antiquités saint-gilloises. Devant la structure, quelques bouilles réjouies viennent raconter leurs aventures aquatiques : "moi ce que j'ai préféré, c'est la plage et les batailles d'eau", affirment haut et fort Nawel et Nadeline. "Et moi, c'est la plage !", annonce de son côté Hutys. Une chose est sûre : l'eau, par 34° reste la grande star de l'été.

D.R/
Nadeline, Nawel et Hutys. D.R/R.S

Si les enfants sont gâtés, les ados et jeunes adultes le sont moins : "je suis arrivé trop tard, nous n'avons pas pu réaliser de véritable projet", reconnait Johan Mutin, tout en expliquant que "ce public est difficile à toucher. Ils ont la voiture, donc ils peuvent partir à la plage, à la rivière (…) L'année prochaine, nous aimerions qu'ils réalisent eux-même leur voyage".

Le trajet se poursuit et se termine près de la place Debussy. Ici, une bande de jeunes, sans emploi, "tiennent les murs". Un brin moqueur, ceux qui aboient plus qu'ils ne mordent assurent "qu'ici il n'y a rien à faire". "En plus, en période de ramadan… C'est difficile, on ne peut pas trop bouger ! Mais le plus dur, c'est de voir les filles nous narguer en talons aiguilles", lance spontanément Macky, un coeur est à prendre... Très vite, les discussions tournent aux difficultés d'accès à l'emploi et aux discriminations, puisque pour certains l'été est loin d'être un long fleuve tranquille.

Capture d’écran 2013-08-05 à 19.00.08
D.R/C.M
Certains ont trouvé la parade, D.R/C.M.
Certains ont trouvé la parade, D.R/C.M.

 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

9 commentaires

  1. Très bon reportage qui dediabolise notre quartier, merci objectif Gard.
    C’est plus facile d’en parler pour ses faits divers mais en agissant de la sorte vous montrez aux yeux de tous ô combien notre quartier a évolué ces dernières années.

  2. Bravo à vous pour ce très beau reportage qui redore quelque peu l’image de notre quartier où nous aimons vivre!
    Bien sur de nombreuses choses restent à faire mais nous remercions la municipalité en place pour l’attention quelle nous a portée et qui est bien trop peu médiatisé.
    Nous avons certes quelques jeunes en difficulté mais ici tout le monde est heureux!

  3. Vivement que le ramadan soit fini car avec de telles chaleurs ça devient chaud là! Et vu qu’on a pas la clim à l’appart on souffre.

  4. Objectif Gard, on lit en commentaire que ces quartiers ont changé, est ce que vous pourriez, par hasard, nous lister ce qui a été réalisé pour le bien être des habitants? Je suis du quartier route d’Arles du coup je m’intéresse 🙂 merci et très bon papier, comme toujours

  5. Et beh dis donc, si le maire de Strasbourg pouvait s’inspirer du maire de Nimes et en faire autant pour nous! Je suis dans les quartiers et on a pas de telles équipements…
    Je trouve cette ville très belle, demain direction les arènes et les jardins de la fontaine. Les enfants ont hâte :))

  6. bonjours a tous, étant moi même du quartier pissevin je peux vous dire que d’année en année la situation c’est bien dégradé.
    A l’époque nous avions beaucoup plus d’activité culturelle, social, sportive… Et ceux tout au long de l’année, aujourd’hui malheureusement il y a beaucoup plus de jeunes qui tiennent les murs que ceux qui font des activités, avant c’était le contraire.
    La ville est certes belle mais c’est l’arbre qui cache la foret, la ville ne fait rien pour occuper ces jeunes et lorsque malheureusement certains suivent le mauvais chemin, les gens disent que c’est des …. Alors que s’ils sont occupés a faire des activités, ils ne penseront pas a faire des bêtises.
    C’est bien beau de montrer l’association 1000 couleurs en disant qu’il font des activités, mais j’aurais vraiment aimé qu’ils montrent les réelles chiffres concernant les adhérents, faire une comparaison entre les années début 2000 et aujourd’hui vous verrez que la baisse est énorme.
    L’article est bien écrit mais je tenais juste a vous éclairer sur la réelle situation de ce quartier.

    1. Je ne suis pas d’accord avec vous.
      Il y a toujours autant d’animations proposées. Peut-être pas dans le quartier mais dans la ville déjà. T’as le pass jeunesse, les assos, tout les stades et tout les autres airs de jeu qui sont d’excellente qualitée.
      Après certains jeunes fuient vers la plage j’ai l’impressions. Surtout depuis le train à 1 euro et c’est peut etre pour sa que les assos réduisent le nombre d’activité… Ce qui parait logique.
      Mais personnellement, mes deux enfants sont dans les assos et n’ont aucun problemes pour trouver de quoi faire la journée!

  7. Robert, permet moi de te tutoyer,je parlais du quartier pissevin car l’article parle de ce quartier, et je peux t’affirmer que ce que j’ai dis plus haut est réellement ce qui ce passe.
    Concernant les stades et les airs de jeux je t’invite a venir faire un tour chez nous et tu verra que ce n’est pas si rose comme tu le décrit, de plus la ville ne mets pas a disposition les stades et gymnases durant l’été, je parle en connaissance de cause.
    Après si d’autres quartiers ou coins dans nîmes bénéficie de plus d’infrastructures ou d’activités j’en suis très heureux pour eux, mais a pissevin ce n’est vraiment pas le cas.

  8. bonjour,
    merçi a objectif gard pour ce reportage, malheureusement je suis d’accord sur le revers de la médaille que décrivent certains habitants, moi même nimoise d’adoption et habitante concernée, j’ai appris a aimer cette belle ville mais trop sale, trop pauvre, trop de poids culturel, pas assez d’emplois, pas assez de mixité sociale, pas de culture, pas assez d’activités associative, ni d’interêts, pas de civisme de la majorité des habitants du quartier, la misère içi profite aux pouvoirs publics, aux extrêmes et propriétaires verreux. j’ai moi même interpellé le maire face à l’urgence et la guetoisation nous verront bien à l’avenir mais il me semble urgent et pertinent de faire revenir dans ces quartiers la classe moyenne, la mixité surtout au niveau des commerces, a certains endroits on se croirait au bled quel interêt de venir içi si c’est pour faire pareil que la bàs ??? si seulement chacun sensibilisait ou agisait ce serait un quartier formidable comme il le fut.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité