A la uneActualité générale.ActualitésFaits DiversFaits divers.

FAIT DU JOUR L’appel au secours des parents de Pamela, 16 ans, disparue depuis 13 jours

Pamela Baly. DR
Pamela Baly. DR

Le 24 août dernier, un samedi, Pamela Baly, 16 ans, montait dans le train de 14h28 qui relie Belfort à Nîmes. La jeune nîmoise rentrait retrouver ses parents et ses deux frères pour ses derniers jours de vacances avant la rentrée. Seulement, ce samedi-là, à 18h32 en gare de Nîmes, Pamela n’est jamais descendue du train…

Objectif Gard : Que s’est-il passé ce samedi 24 août ?

Pierre, son père : J’en sais rien, j’en sais rien… (Il se prend la tête entre les mains) J’ai essayé de lui téléphoner toute la journée, on faisait tout le temps ça quand elle prenait le train et elle n’a jamais répondu. Je n’ai plus de nouvelles de ma fille.

OG : Dans l’avis de recherche qui a été diffusé (voir ici), il est dit que votre fille pourrait séjourner à Besançon. Connaît-elle quelqu’un dans cette ville ?

Non, pas à ma connaissance. On a des cousins qui sont originaires de Besançon mais ils ne vivent plus là-bas. Et Pamela n’a plus trop de liens avec eux. Evidemment, on a demandé à toute la famille si quelqu’un l’avait vu, mais ça n’a rien donné.

OG : Que faisait-elle dans cette région de la France ? Elle était en vacances ?

Elle était partie une semaine à Belfort chez un couple d’amis. Ils ont des enfants en bas âge et Pamela s’occupait d’eux. Elle faisait du babysitting. A la fin de la semaine, le samedi, elle a pris le train comme c’était prévu. Les amis qui l’accueillaient n’ont rien remarqué d’anormal dans son comportement. La veille, elle avait même eu ma femme Rana qui lui disait qu’elle comptait ranger sa chambre. Pamela lui a dit : « Surtout pas, je m’en occupe ».

OG : Elle était déjà partie seule, loin de vous ?

Oh oui ! En début d’année, elle s’est rendue quatre mois au Liban pour aider une association humanitaire « La maison de Marie et Marthe ». Elle s’occupait des enfants de femmes en difficulté. Fin juillet, elle est aussi allée à Lourdes pour les Journées Mondiales de la Jeunesse. Et elle avait déjà fait du babysitting à Belfort.

Pamela Baly. DR
Pamela Baly. DR

OG : Vous décrivez une fille ouverte au monde et aux autres.

Oui, Pamela est une adolescente très sociable, adorable. Bon, comme toutes les adolescentes, elle a connu des moments plus difficiles.

OG : Aurait-elle pu partir avec un amoureux ? Elle a un petit copain ?

Non ou alors on n’est pas au courant. Après, on n’est pas des gens fermés. Avec ma femme, on sait ce que veut dire l’amour. Mais au moins, qu’elle nous passe un coup de fil.

OG : Si elle vous lit, qu’avez-vous à lui dire ?

Appelle-nous Pamela ! Ta maison est ici. On est toujours là pour toi.

OG : Comment vivez-vous depuis 13 jours ?

C’est très dur. On ne dort plus beaucoup. Toutes les nuits, je fais des allers-retours jusqu’au portail en espérant qu’elle apparaisse.

OG : Et vous, Madame ?

Rana, sa mère : Pamela est toute ma vie. Comme ses deux frères de 9 et 13 ans. Si par malheur elle ne revenait plus, je crois que je n’aurai plus jamais de joie.

Toute personne pouvant apporter un témoignage sur cette disparition est priée de contacter l’un des numéros de téléphone suivants :

- Brigade des mineurs de Nîmes au : 06 22 49 30 55

- Brigade des mineurs de Besançon au : 03 81 21 11 45 (horaire de journée) ou 03 81 21 11 22 (nuit et week-end).

 

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité