A la uneActualité générale.ActualitésSociété

PALOMA. Salve de vibrations sous les ondes électros de Kavinsky

Photo DR/S.Ma
Photo DR/S.Ma
Kavinsky était sur la scène de Paloma à Nîmes dans le cadre du festival Marsatac. Photo DR/S.Ma

Marsatac, la dernière à Nîmes. Et quelle dernière. Juste après les atypiques de Systema Solar et leur performance audiovisuelle sur fond de musiques folkloriques colombiennes revues et corrigées avec des sons électros, c'est le désormais très célèbre Kavinsky qui a repris les manettes des platines de Paloma. Dans la grande salle, chacun s'est pressé pour voir celui qui a été révélé au grand public grâce à sa participation à la bande originale du film Drive. Lunettes noires sur le nez, veste Americain College sur le dos, baskets montantes blanches aux pieds, cigarette à la main, l'homme a de l'allure, mais c'est au son des premières notes électros du Prélude de son dernier opus, OutRun, que les cris se sont fait entendre. Les vibrations des ondes de Kavinsky ont pris au corps et au cœur de ceux qui dans une euphorie folle n'ont cessé de lever les bras hurlant le nom du DJ frenchy. Et pour terminer en beauté son concert, Kavinsky a joué son titre phare incontournable Nightcall, de quoi surchauffer la salle avant l'arrivée du groupe Cassius. Bref Kavinsky a fait le boulot !

Retour en images...

S.Ma

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité