A la uneActualité générale.ActualitésPersonnalités.Polémique.PolitiquePolitique.Société

RENTRÉE. Joutes oratoires en cascade au Conseil général

Le président PS du Conseil général, Damien Alary. D.R/C.M
Le président PS du Conseil général, Damien Alary. D.R/C.M

Certains les préfèrent aquatiques, d'autres verbales… Ce matin, le président du conseil général, Damien Alary et les "frères ennemis de l'opposition" se sont adonnés à une brillante démonstration de joutes oratoires. Un avant-gout des cantonales de 2015. 

Laurent Burgoa, conseiller gênéral UM et président du groupe d'opposition URI
Laurent Burgoa, conseiller gênéral UM et président du groupe d'opposition URI (Intergroupe Républicain et Libéral).

En forme ! Le président du conseil général et ancien candidat à l'investiture PS pour les municipales nîmoises n'a toujours pas digéré la conférence de presse, donnée le 20 septembre, par "les deux frères ennemis de l'opposition" : le conseiller général UMP et président du groupe URI Laurent Burgoa et le conseiller général UDI Thierry Procida.

Cartouches et fusil. "Je voulais effectuer une mise au point", explique Damien Alary, "quand on dit que le président du conseil général n'a pas de crédibilité (…) que la culture de Damien Alary c'est le matraquage fiscal (…) Vous faites du mal à l'institution ! (…) Il doit sans doute avoir quelque chose dans l'air ici. Vous votez tout, et dehors vous me critiquez".

Dans l'assemblée, les élus de l'opposition trépignent. Laurent Burgoa  interrompt alors le président : "C'est vous qui nous avez donné le fusil et les cartouches. Nous n'avions qu'à appuyer sur la gâchette". "Taisez-vous, je ne vous ai pas encore donné la parole". " Tiens, est-ce que Fournier nous donne la parole au conseil municipal", rétorque le conseiller (DVG) Bernard Auzon-Cape à Thierry Procida.

Thierry Procida
Thierry Procida, conseiller général UDI membre du groupe URI.

Dentifrice. Avec son verbe haut, Damien Alary attaque : "Les 150.000 euros donnés à Paloma, les 4,7 millions pour la rue Hoche (…) Si vous arriviez par malheur à l'assemblée, vous supprimerez cela ?". "Non, mais en fait vous faites votre rentrée politique en direct…", soupire Thierry Procida. Le conseiller prend la parole : "Nous sommes dans une opposition constructive. On est pas d'accord sur tout, on gérerait différemment, c'est tout".

"Ah bon ! Je n'ai pas entendu cela dans la presse (…) Vous décrédibilisez l'institution", réplique Damien Alary. "Mais c'est vous qui donnez une mauvaise image du département", renchérit Laurent Burgoa. Et de faire référence  au "show du mois de juillet dans les Jardins de la Fontaine pour au final ne pas vous présenter à la mairie. Les Gardois ne vont pas l'oublier aux cantonales".

Piqué au vif, le président du Conseil général clôt le débat : "Ma volte-face nîmoise n'a rien à voir avec la politique fiscale du département. J'ai laissé ma collègue Françoise Dumas qui va vous mettre le compte (…) Ah M.Burgoa, vous êtes comme un tube de dentifrice, lorsque qu'on appuie dessus ça sort, mais ça ne rentre jamais ".

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

10 réactions sur “RENTRÉE. Joutes oratoires en cascade au Conseil général”

    1. Lachaud faisait déjà le malign face à la Dumas ! A présent, il est au tapis !! Suivant !!!

  1. Les meilleures interventions, remarquées et remarquables, ont été celles de Messieurs Procida et Burgoa, du groupe UMP-UDI! Ce snt les futurs responsables de Conseil Général du Gard: 2015, année du vrai changement au Conseil Général!!! Dehors la majorité social-communiste du Gard, Alary, Suau Malavieille et compagnie!!!!!!

  2. Patrick Malavieille comme à son habitude a été agressif voire méchant…cet homme est encore dans la lutte des classes! Dîtes-lui qu’on a changé de siècle; nous sommes au XXIe siècle et non au XIXe!!!
    Vivement qu’il soit battu à La Grand-Combe comme Maire en 2014 puis comme Conseiller Général en 2015!!!
    Nous ne voulons plus de communistes au pouvoir mais de vrais démocrates comme Procida et Burgoa!!!

    1.  » De vrais démocrates comme Procida et Burgoa!!! » Démocrates comme leur petit dictateur qui annula le référendum sur la constitution européenne (on ne les entendit pas).

  3. Si Allary et Malavieille étaient comme Procida et Burgoa notre Département porterait beaucoup mieux!!!
    Vivement 2015 pour que la majorité socialo-communiste du département bascule…

  4. Monsieur Malavieille cumule beaucoup, beaucoup trop, de mandat: maire, conseiller général, Président de la Communauté des Communes, Président de ci-Président de là…tout ça accompagné d’indemnités!!!
    Alors que ce monsieur de gauche cumule tant de mandats, sa commune compte plus de 50% de chômeurs!!! Est-ce bien logique tout ça? Je pose la question au Maire de La Grand-Combe, Vice-Président au Conseil Général et Président du Groupe communiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité